Un dernier tiers coûteux à Val-d'Or

Les voyages en Abitibi n'auront pas été payants cette saison pour le Phoenix :... (Photo La Tribune, Jérôme Gaudreau)

Agrandir

Photo La Tribune, Jérôme Gaudreau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Val-d'Or) Les voyages en Abitibi n'auront pas été payants cette saison pour le Phoenix : aucune victoire en six sorties. Au lendemain d'un revers à Rouyn-Noranda, la troupe sherbrookoise s'est écroulée en troisième période, se dirigeant ainsi vers une défaite de 4 à 2.

Les Oiseaux tentaient samedi de profiter de l'absence du dangereux Julien Gauthier, à peine revenu des Mondiaux présentés en Finlande, pour enfin gagner une partie à Val-d'Or.

« Avant même de monter dans l'autobus à Sherbrooke, on savait que le défi était énorme », a fait remarquer Hugo Roy.

« Je suis vraiment content de l'effort déployé par mes joueurs ce soir, a confié l'entraîneur Stéphane Julien. On s'est bien battus, mais notre avantage numérique n'a pu faire la différence. »

À la surprise générale, Jason Imbeault a marqué le premier but de sa carrière dans la LHJMQ lorsque la recrue de 16 ans a raté le filet pour ensuite voir la rondelle rebondir sur la bande et toucher la jambière de Dereck Baribeau.

Chanceux, Imbeault a tout de même poussé un long soupir de soulagement après avoir été blanchi à ses 38 premières parties.

« Un but, c'est un but et je l'attendais depuis longtemps, a admis Imbeault. J'ai senti une tonne de pression de moins sur mes épaules. On a bien joué ce soir, mais on affrontait l'une des meilleures équipes du circuit. »

Les Foreurs ont cogné à la porte à quelques occasions au premier vingt et François Beauchemin a finalement déjoué Evan Fitzpatrick : un défenseur du Phoenix a poussé la rondelle dans son propre filet avec son dos sur un retour flottant accordé par le gardien sherbrookois.

Le second tiers a été aussi animé que le premier, mais aucun but n'a été compté grâce au bon travail des deux portiers.

Et ce n'est pas les chances de marquer qui manquaient. Julien Pelletier et Nicolas Aubé-Kubel ont d'ailleurs été frustrés tour à tour.

 

Un cinq minutes coûteux

 

Dès les premières minutes du dernier engagement, Anthony Beauregard a fait dévier un tir pour ainsi battre Fitzpatrick entre les jambières.

La réplique fut rapide. Hugo Roy s'est amené seul devant Baribeau, mais a perdu la rondelle pour ensuite la remettre devant la cage sur la palette à Guillaume Gauthier, qui ne pouvait pas rater cette occasion.

La défensive du Phoenix est soudainement devenue poreuse. Alors que Carl Neill se trouvait au banc de punition, Anthony Richard a fait preuve d'une grande précision en logeant la rondelle dans la lucarne à partir de la ligne bleue. Fitzpatrick n'y pouvait rien, lui qui avait la vue voilée.

Les Foreurs ont compté un troisième but en moins de cinq minutes grâce au deuxième du match de Beauchemin: 4-2 Foreurs.

Avec ses deux dernières défaites, le Phoenix occupe désormais le 14e rang du circuit Courteau. Autre mauvaise nouvelle : les deux formations abitibiennes visiteront le Palais des sports la semaine prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer