Pas de réjouissance avant Noël

Malgré les attaques répétées du Phoenix de Sherbrooke,... (Collaboration spéciale, Vincent Lévesque-Rousseau)

Agrandir

Malgré les attaques répétées du Phoenix de Sherbrooke, les Voltigeurs de Drummondville ont empoché les deux points en se montrant beaucoup plus opportunistes que leur adversaire.

Collaboration spéciale, Vincent Lévesque-Rousseau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(DRUMMONDVILLE) Les Fêtes, une période de réjouissance? Pas pour le Phoenix de Sherbrooke, qui s'est une fois de plus incliné vendredi, cette fois par la marque de 3 à 2 contre les Voltigeurs à Drummondville.

Si les Oiseaux misaient sur une victoire contre leur rival de division afin de passer un plus beau Noël, ils ont échoué leur mission.

Malgré une nette domination, les protégés de Stéphane Julien retourneront donc à la maison avec une mine plutôt déconfite.

« On la méritait pourtant celle-là! » a lancé Julien.

« Il faudra oublier notre mauvaise séquence et faire le vide en profitant tout de même de ces moments en famille. Cette pause sera bénéfique pour nous même si on a bien joué lors de nos deux dernières sorties avant Noël », a affirmé le gardien Alexandre Lagacé.

Alors que les Voltigeurs se montraient opportunistes devant Lagacé, le Phoenix ne parvenait pas à déjouer Anthony Dumont-Bouchard.

« On a tout essayé, mais le gardien adverse a été excellent », a admis Lagacé.

« Notre défensive s'est montrée intelligente, estime Dominic Ricard, entraîneur des Voltigeurs. Attaque contre attaque, on est perdants contre un Phoenix plus mature et habile. On a joué dans nos limites en demeurant intenses et opportunistes. »

Dumont-Bouchard vole la vedette

Les locaux ont marqué le premier but de la rencontre après une pénalité inutile de Jérémy Roy, qui a créé de l'obstruction sur le gardien adverse. Justin Guénette a profité d'une cage béante pour battre Lagacé.

« Roy s'est bien repris par la suite et a été à la hauteur de son talent ce soir », croit Julien.

Avec onze secondes à jouer au premier tiers, Julien Pelletier a nivelé la marque en avantage numérique à l'aide de son traditionnel tir du poignet.

La deuxième période aura été l'affaire des Voltigeurs. Jasmin Boutet et Michael Carcone ont uni leurs efforts pour ainsi obtenir un but et une mention d'aide chacun.

Pendant que Lagacé croyait avoir immobilisé la rondelle, Boutet s'amenait comme un train afin de pousser le disque derrière le gardien. Le meilleur buteur de Drummondville a pour sa part décoché un tir rapide pour offrir une avance de deux buts aux siens.

Le Phoenix a tenté un retour dans le match avec le second but de la partie de Julien Pelletier, mais en vain. Chaque fois, il a dû se buter à un gardien en pleine possession de ses moyens.

Les tirs au but : 31 pour Sherbrooke contre seulement 17 pour Drummondville.

Les troupiers de Stéphane Julien renoueront avec l'action le 28 décembre en soirée en rendant visite aux Remparts à Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer