Thibault mise encore sur la «conquête»

Le président du Phoenix, Denis Bourque, et le... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Le président du Phoenix, Denis Bourque, et le vice-président hockey, Jocelyn Thibault, ont annoncé le congédiement de Judes Vallée et Patrick Charbonneau avec tristesse mercredi à 14 h au Palais des sports après avoir convié les médias en matinée.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Malgré le mauvais début de campagne du Phoenix, le nouveau directeur général Jocelyn Thibault croit encore aux chances du Phoenix d'atteindre les plus hauts niveaux.

« Je ne veux toutefois pas miser l'ensemble de mes jetons sur la prochaine saison (...). Pour gagner, ça prend deux choses : de bons joueurs et une excellente cohésion. La chimie est importante et c'est pour cette raison qu'il n'est pas rare de voir une équipe plus faible en battre une meilleure. Ce n'est pas toujours l'équipe la plus talentueuse qui gagne. Bref, je crois que si on peut nous améliorer, on tentera de le faire. »

Il ne faudrait cependant pas croire que Thibault procédera à une transaction majeure dès l'ouverture de la période de transactions, le 19 décembre.

« Il y a encore quelques matchs à disputer avant l'ouverture de la période des transactions et encore beaucoup de temps avant la fin de cette période. Il y aura toutefois une période d'évaluation dans les prochaines semaines. On constatera nos besoins et par la suite, on prendra nos décisions. »

Reste à voir maintenant s'il pourra compter sur l'aide du directeur général adjoint, Jean Gagnon.

« Jean Gagnon est en réflexion au moment où on se parle, mais je souhaite ardemment qu'il demeure avec nous. On se reparlera très prochainement. »

Notons par ailleurs que le recruteur-chef du Phoenix, Alain Charbonneau, le frère de Patrick, ainsi que le dépisteur Normand Charbonneau, leur père, ont remis leur démission mercredi. Et ce, à une semaine de l'important Challenge CCM qui aura lieu à Gatineau.

Pas de vente de feu

Jocelyn Thibault tentera donc d'ajouter quelques éléments dans un futur rapproché, mais pas au détriment des prochaines saisons.

« J'ai quelques semaines occupées qui m'attendent. Je dois me mettre à jour sur certains dossiers. On a déjà tenu des rencontres afin que l'organisation soit prête lors de l'ouverture de la période des échanges. On tentera d'améliorer notre équipe si c'est possible, sinon, on fera confiance aux joueurs déjà en place. On est loin d'une vente de feu! » assure-t-il.

Tout indique que des joueurs de premier plan comme Daniel Audette demeureront avec l'équipe.

« Ce n'est pas dans mes plans de l'échanger, mais on a certainement un travail à faire avec Daniel Audette. »

Est-ce que le conseil d'administration et Patrick Charbonneau avaient un conflit en ce qui concerne l'avenir du Phoenix?

« Il n'y avait pas de conflit concernant la vision à court ou long terme entre Patrick Charbonneau et nous », répond-il

Précisons également que Charbonneau et Vallée, tout comme les joueurs, ont refusé de commenter la nouvelle mercredi.

Une longue analyse

Bien entendu, cette importante décision n'a pas été prise sur un coup de tête :

« On a longuement analysé la progression de l'équipe sur une longue période. On tenait aussi à ne pas juger le travail de Patrick et Judes lors des deux premières années. Mais je serais malhonnête de dire que j'étais satisfait de cette deuxième campagne. »

L'élimination hâtive face aux Islanders de Charlottetown au premier tour des éliminatoires 2015 et les déboires de la saison 2015-2016 auront finalement coûté le poste à Patrick Charbonneau et Judes Vallée, présents depuis la naissance de la concession.

Le Phoenix se trouve actuellement au 13e rang avec une fiche de 12-15-3-2 et traverse en ce moment une malheureuse séquence de sept revers lors de ses huit dernières sorties.

« Nous avons promis à nos partisans une année durant laquelle nous serions très compétitifs, mais malheureusement, les résultats ne sont pas au rendez-vous », constate Denis Bourque.

« Je ne me prépare pas depuis longtemps à être directeur général, précise Thibault. Par contre, ça fait longtemps que je prends des notes en tentant de comprendre ce qu'il se passe avec l'équipe et pourquoi elle ne progresse pas. Je n'ai jamais voulu être entraîneur. »

La situation des blessés a aussi été observée.

« On est d'accord que l'absence de Jérémy Roy, Daniel Audette et Kay Schweri n' a pas aidé l'équipe. »

Un hommage à Vallée et Charbonneau

Jocelyn Thibault a tenu à rendre hommage à ses deux camarades de longue date :

« J'en profite pour saluer leur grand dévouement envers le Phoenix. Ils étaient là depuis le début. Judes est un travailleur infatigable. Comme Patrick, il avait le Phoenix tatoué sur le coeur. Il a tout fait pour virer le bateau de bord. Mais la réalité du hockey est faite ainsi... » a-t-il tristement affirmé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer