L'Océanic coule le Phoenix

Lles joueurs de l'Océanic célébrent le but de... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Lles joueurs de l'Océanic célébrent le but de leur capitaine Anthony Chapados.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix de Sherbrooke méritait certainement un meilleur sort jeudi au Palais des sports. Après un relâchement des locaux en troisième période, l'Océanic a finalement vaincu les Sherbrookois par la marque de 5 à 4 en tirs de barrage.

Grâce à Nicolas Poulin, auteur d'un but en toute fin de rencontre, les Oiseaux ont tout de même récolté un sixième point sur une possibilité de huit lors des quatre dernières parties.

Dylan Montcalm a scellé l'issu du match en marquant le troisième et dernier but de la fusillade.

«On a effectué un beau retour dans le match et même s'il s'agissait d'un deuxième affrontement en autant de soirs, les gars ont déployé beaucoup d'énergie en troisième période ce qui me rassure énormément», a indiqué le pilote de Rimouski Serge Beausoleil.

«Pour gagner une partie, on doit bien jouer pendant soixante minutes, mais on en a jouées seulement 50 malheureusement», résume l'entraîneur Judes Vallée, qui a perdu les services de Daniel Audette en première période.

Blessé au haut du corps, Audette sera d'ailleurs absent vendredi soir à Blainville-Boisbriand contre l'Armada.

Domination flagrante du Phoenix

Même si le Phoenix a dominé son adversaire en première période, les Sherbrookois ont tout de même regagné le vestiaire avec un déficit d'un but après 20 minutes de jeu.

À la septième minute, le capitaine de l'Océanic Anthony Chapados a donné les devants aux siens en redirigeant le tir de l'espoir du Canadien de Montréal Simon Bourque lors d'un avantage numérique.

Ce but a semblé fouetter la troupe de Judes Vallée puisque douze secondes plus tard, Guillaume Gauthier a remis les compteurs à zéro avec un beau jeu individuel.

Et sur le troisième tir dirigé vers la cage sherbrookoise, Evan Fitzpatrick a cédé pour une deuxième fois à la suite d'un tir précis de Michael Joly.

Gauthier et Deslauriers se lèvent

Après avoir testé le gardien Fitzpatrick à cinq reprises seulement en première période, l'Océanic a obtenu plus de chances de marquer au second tiers, mais c'est toutefois le Phoenix qui s'est offert une avance d'un but.

Vincent Deslauriers a d'abord fait bouger les cordages sur une passe de Carl Neill et ce dernier a une fois de plus fabriqué un deuxième but, le second de la partie de Guillaume Gauthier, lors d'une supériorité numérique à cinq contre trois.

L'Océanic a fait preuve de plus de cohérence au troisième vingt, ce qui a mené au but de Simon Bourque à la suite d'une mauvaise passe de Gauthier.

Peu après, Matous Belohorsky a jeté une douche d'eau froide sur la tête des Sherbrookois avec un peu plus d'une minute à jouer: 4 à 3 Océanic.

Alors que les dernières secondes s'écoulaient au tableau et que Fitzpatrick se trouvait au banc des siens, Nicolas Poulin a forcé la tenue de la prolongation en récupérant un disque libre dans l'enclave au grand plaisir des 2158 spectateurs.

«On a complètement lâché en troisième période et il faut éviter ce genre de relâchements pour réussir à conserver nos avances», estime Poulin.

La période supplémentaire n'a pu faire de maître malgré les nombreuses chances de compter obtenues par les deux équipes.

Tyler Boland et Julien Pelletier ont été les seuls marqueurs en tirs de barrage jusqu'à ce que Dylan Montcalm mette fin au débat, ce qui permet à l'Océanic d'atteindre le cinquième échelon au classement général à égalité avec Victoriaville et Drummondville.

Louis-Philip Guindon a été brillant en bloquant 41 tirs. Fitzpatrick a pour sa part concédé quatre buts sur 31 lancers.

«On a fait preuve de résilience, parce que franchement, on allait nulle part à un certain moment», indique Beausoleil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer