Une victoire signée Harwell et Lagacé

Grâce à une victoire de 4 à 1,... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Grâce à une victoire de 4 à 1, le Phoenix a mis fin à une séquence de trois revers.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un adversaire vulnérable, un match à la maison et le retour des meilleurs attaquants. Tous les ingrédients étaient réunis pour permettre au Phoenix de vaincre le Titan d'Acadie-Bathurst et les Sherbrookois n'ont pas raté l'occasion.

Grâce à une victoire de 4 à 1, la troupe de Judes Vallée a mis fin à une séquence de trois revers. Un gain signé Chase Harwell et Alexandre Lagacé.

Il faudrait d'ailleurs demander à Chase Harwell ce qu'il a mangé avant de sauter sur la glace du Palais des sports vendredi soir. Le petit attaquant n'avait pas encore de but cette saison avant d'affronter le Titan, ce qui ne l'a pas empêché de faire bouger les cordages à deux reprises.

D'abord au milieu de la première période alors qu'il récupérait un disque libre peu après une mise au jeu. Ensuite, au début du second vingt pendant qu'il se trouvait en pleine accélération.

Daryl MacCallum s'est fait battre chaque fois dans le haut du filet par un tir balayé.

Harwell a par la suite jeté les gants face à Jeffrey Truchon-Viel. Quelques secondes plus tard, Julien Pelletier marquait le troisième but du Phoenix.

Malgré tout, le Phoenix ne méritait pas de regagner le vestiaire avec une avance de trois buts après 40 minutes de jeu. Du moins, il en devait une à son gardien Alexandre Lagacé, qui a multiplié les arrêts spectaculaires en étant fort occupé.

Les 2408 spectateurs présents ont eu droit à un jeu moins intense en troisième période jusqu'à ce que l'homme fort du Titan, Nicolas Dumulong, pose un geste dangereux à l'endroit de Daniel Audette, ce qui lui a valu une punition d'extrême inconduite et une pénalité de cinq minutes pour son obstruction.

Audette a quitté la patinoire en laissant derrière lui une lignée de sang.

Guillaume Gauthier a profité de cette occasion pour donner une avance de quatre buts aux siens. Venu en relève à MacCallum, Reilly Pickard se trouvait alors devant la cage du Titan.

Parfait sur 44 tirs, Lagacé a cédé une seule fois sur un lancer sans angle de Vladimir Kuznetsov. Le portier a ainsi perdu son blanchissage à quatre minutes de la fin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer