Autre sortie difficile pour le Phoenix

Le Phoenix de Sherbrooke a frappé un mur à son premier match de son voyage en... (Photo archives la tribune, Andy Klink)

Agrandir

Photo archives la tribune, Andy Klink

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Val-d'Or) Le Phoenix de Sherbrooke a frappé un mur à son premier match de son voyage en Abitibi. Face aux Foreurs de Val-d'Or, les Sherbrookois ont subi vendredi soir un troisième revers en s'inclinant 5-2 et demeurent à la recherche d'un premier gain cette saison.

Les Foreurs lançaient vendredi soir leur saison locale et ont rapidement gagné en émotions grâce au soutien des 2094 spectateurs présents au Centre airCreebec. Immédiatement après avoir bénéficié d'un premier avantage numérique, le Phoenix a accordé un but dès le départ à la suite d'un tir précis dans la lucarne provenant du bâton de Julien Gauthier.

Profitant du momentum, Gauthier n'a pas perdu de temps avant d'en rajouter. Lors d'un avantage numérique à 5 contre 3, l'attaquant des Foreurs s'est avancé seul vers le portier sherbrookois pour finalement loger la rondelle dans le coin supérieur droit.

Incapable de tirer

Le calvaire du Phoenix n'était pas terminé au second vingt. Fitzpatrick a accordé un troisième but du côté de la mitaine, cette fois à Mathieu Nadeau.

Tout semblait alors fonctionner pour les Foreurs. Sans le vouloir, Nathan Tremblay a même redirigé un tir avec sa jambe à quelques pieds de la cage sherbrookoise pour ainsi offrir une avance de quatre buts aux siens.

Comme si ce n'était pas assez, Julien Gauthier s'est assuré d'un tour du chapeau grâce à une impressionnante manoeuvre qui s'est amorcée dans le coin de la patinoire. Il s'agissait d'un deuxième but des Foreurs en moins de trente secondes : 5-0.

Le Phoenix se dirigeait vers une septième période sans avoir marqué de point, mais Vincent Deslauriers s'est chargé de mettre fin à cette séquence gênante en récupérant un retour de lancer. Un troisième but compté au Centre airCreebec en 40 secondes.

Le dernier filet amassé par le Phoenix datait de la première période du match inaugural face aux Huskies.

Après 40 minutes de jeu, l'équipe de Judes Vallée n'avait lancé qu'à 12 reprises vers Étienne Montpetit.

Une meilleure fin de match

Les cinq buts accordés en 28 tirs ont convaincu l'entraîneur Judes Vallée de mettre fin à la soirée de travail de Fitzpatrick, possiblement pour le reposer en vue du match de ce soir à Rouyn-Noranda. Ce qui signifie que le gardien Alexandre Lagacé a vu de l'action pour la première fois cette saison.

Même si le Phoenix a connu une meilleure troisième période, la perte de Kay Schweri a paru, spécialement lors des avantages numériques.

La troupe sherbrookoise a amassé la majorité de ses 25 tirs en fin de match et a marqué un deuxième but par l'entremise de Guillaume Gauthier, ce qui a donné au Phoenix un brin d'espoir avant de prendre la direction de Rouyn-Noranda pour y affronter ce soir les Huskies.

Partager

À lire aussi

  • Judes Vallée: «Ça devient lourd»

    Phoenix

    Judes Vallée: «Ça devient lourd»

    Le Phoenix s'attendait à un voyage difficile en Abitibi et ce fut le cas. Si les Sherbrookois espéraient trouver enfin le chemin de la victoire... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer