Revenir avec l'avantage dans la série

Judes Vallée... (Archives La Tribune, Frédéric Côtéd)

Agrandir

Judes Vallée

Archives La Tribune, Frédéric Côtéd

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Charlottetown) Le défi est énorme, mais réalisable. Pour battre les Islanders ce vendredi soir et revenir avec l'avantage de la série à Sherbrooke lundi, le Phoenix devra offrir une performance sans bavure. Comme mercredi. Mais pour ça, l'entraîneur Judes Vallée espère compter sur un meilleur apport offensif de tous ses trios.

«C'était le match le plus important de notre histoire mercredi, admet Vallée. Celui de vendredi (ce soir) le sera encore plus. Les gars étaient bien préparés. On a vu le résultat. C'était une vraie partie de séries et un bon point de repère pour nous. Nos jeunes n'ont pas beaucoup d'expérience en matchs éliminatoires et savent maintenant que c'est de cette façon qu'ils devront jouer en séries : en se salissant le nez et en payant le prix.»

Aux yeux du pilote sherbrookois, le premier trio joue à merveille.

«Cameron Darcy et sa ligne ont disputé tout un match. Pour ce qui est du deuxième trio, Raphaël Lafontaine a foncé au filet et a travaillé fort en désavantage numérique.»

Maintenant, reste à souhaiter une meilleure constance du deuxième trio et quelques buts pour la troisième ligne.

«J'applique un peu plus de pression sur elle, souligne l'instructeur. Il faut prendre en compte qu'elle est composée de trois jeunes de 17 ou 18 ans après tout (Poulin, Fontaine et Harwell). Ils ont une tâche importante à accomplir en jouant contre de gros trios. Même la première ligne des Islanders a joué contre eux. Je ne suis pas complètement heureux de leur apport, mais ils prennent de l'expérience. Défensivement, ils jouent super bien. J'espère maintenant qu'ils créent plus d'offensive.»

Et qu'est-ce qu'il en est du quatrième trio?

«Kevin Domingue a bien joué mercredi. Owen Bennington a failli compter un but, mais je n'ai pas pu faire jouer Raphaël Sawyer à la dernière rencontre. Ça arrive parfois en séries.»

La meilleure nouvelle des derniers jours selon lui?

«Alex Bureau. Il s'est bâti une confiance et on l'aidera à la maintenir.»

Prêts à en donner plus

Tim Wieser a obtenu cinq points dont deux filets en quatre parties depuis le début des éliminatoires. Son partenaire de trio Raphaël Lafontaine redouble d'effort et n'a rien à se reprocher malgré l'absence de points à son dossier.

Mais son coéquipier Kay Schweri n'a qu'un point en quatre parties. Une question de temps peut-être avant qu'il ne débloque.

«Personnellement, toutes nos lignes ont apporté ce qu'elles devaient apporter, croit Wieser. On n'a pas joué parfaitement, alors il faut encore améliorer certains points. On doit quand même surfer sur cette victoire.»

Pour ce qui est du troisième trio, il aimerait venir en appui aux deux premiers.

«Judes a raison quand il dit qu'on doit en donner plus, avance le joueur de centre Gabriel Fontaine. Même si on fait le travail défensivement, le rôle d'un troisième trio en séries est très important. On doit travailler fort pour créer des occasions et les saisir pour compter un but. On sait toutefois qu'on fait bien notre travail et on s'encourage entre nous.»

Un cadeau aux partisans

On pouvait sentir beaucoup de positivisme dans l'entourage de l'équipe avant la partie de mercredi, malgré la pression qui reposait sur elle.

«On a tenu une réunion importante, explique Wieser. On était prêts cette fois. On a respecté notre système et on a poussé dans le même sens!»

Et qu'est-ce que l'équipe devra accomplir pour remporter la série?

«Si chaque membre joue encore son rôle à merveille, on gagnera le prochain match», évalue le Suisse.

«On veut absolument revenir à Sherbrooke avec l'avantage dans la série poursuit-il. Si c'est ce qui arrive, on aura de bonnes chances de gagner la série. On offre déjà un beau cadeau à nos amateurs en retournant à Sherbrooke pour au moins une partie. Ce n'est toutefois pas suffisant. Et avant, on doit gagner la dernière ici à Charlottetown. On n'arrêtera jamais d'y croire!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer