Duel de recrues devant le filet

La présence du gardien Mason McDonald devant la cage des... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

La présence du gardien Mason McDonald devant la cage des Islanders est plus qu'incertaine pour le quatrième match de la série qui aura lieu ce soir, à Charlottetown.

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHARLOTTETOWN) Celui qui avait prédit que la série entre les Islanders de Charlottetown et le Phoenix de Sherbrooke deviendrait un duel de jeunes gardiens peut aujourd'hui se déclarer devin.

À moins d'une grande surprise, Daryl MacCallum affrontera Evan Fitzpatrick ce soir au Centre Eastlink.

Même si l'organisation de Charlottetown refuse de s'avancer sur la situation de ses portiers, tout indique que la blessure à la jambe subie par Mason McDonald est majeure.

Le directeur général Grant Sonier a toutefois effectué une sortie publique hier après-midi afin d'apporter quelques précisions.

« Mason a clairement subi une blessure à un genou durant la partie de lundi. Il rencontrera un docteur mercredi matin (aujourd'hui) afin d'obtenir un diagnostic précis. Par la suite, nous comptons informer nos amateurs avec un rapport plus récent. Jusqu'à ce que nous obtenions ce diagnostic, nous ne spéculerons pas. On comprend qu'il y a de l'information qui circule rapidement avec les réseaux sociaux, mais on tient à effectuer nos propres déclarations concernant l'état de santé de Mason. »

Le travail de MacCallum en saison rassure un peu l'entraîneur Gordie Dwyer. MacCallum a maintenu une fiche de sept victoires et sept défaites. Son taux d'efficacité et sa moyenne de buts accordés sont toutefois moins reluisants : .859 et 4,65.

Sa présence donne donc une nouvelle saveur à la série.

« Daryll a mérité sa place avec nous et en plus, il vient de la région », rappelle Dwyer.

Trouver ses faiblesses

Aux yeux des joueurs du Phoenix, MacCallum n'est pas un parfait inconnu.

Hier, ils ont investi une partie de leur temps à tenter de trouver ses faiblesses. Ils savent qu'il en a probablement quelques-unes.

« En regardant les vidéos, on sera mieux préparé s'il est de retour devant le filet », expliquent-ils.

« On tentera d'exploiter sa présence en mettant la rondelle le plus souvent au but, avance Judes Vallée. (...) Il n'est pas rare de voir un gardien sortir de nulle part et faire le travail. On ne doit pas le prendre à la légère. »

On peut aussi croire que la recrue Evan Fitzpatrick a assez bien fait pour retrouver son filet lors du quatrième match de la série.

L'attaquant vedette des Islanders, Daniel Sprong, a bien résumé le tout :

« On doit profiter du fait que le Phoenix a lui aussi un gardien recrue devant le filet, mais il a réalisé de gros arrêts au dernier match. De notre côté, on ne sait pas si Mason sera de retour ou non. S'il ne l'est pas, on doit jouer de la même façon que d'habitude sans trop y penser. »

« Le Phoenix apportera quelques modifications à son jeu et nous aussi. La quatrième partie sera cruciale. Ce sera 3-1 pour nous dans la série ou bien 2-2. Elle fera toute la différence. Connaître un bon départ et respecter notre système, voilà ce que nous devrons faire pour gagner. »

- Daniel Sprong

« Lorsque le Phoenix a gagné contre nous, il a joué d'une façon très serrée en zone neutre et dans sa zone défensive. Il a joué la trappe en utilisant un système 1-3-1 et notre espace était restreint. Tout est à recommencer encore pour nous malgré la dernière victoire. Je ne pense pas que l'on puisse nous permettre de regarder plus loin que le prochain match. »

- Gordie Dwyer

« On a travaillé fort pour trouver la solution. Est-ce que nous avons joué avec trop de confiance lundi? Je ne le sais pas. En perdant nos bagarres individuelles, on se retrouve mal positionnés et les Islanders savent en profiter. Leur troisième trio joue très bien aussi. Il nous a fait mal jusqu'à maintenant. C'est lui qui compte les points importants. Chose certaine, c'est que nous devons nous préparer de la même façon que pour le deuxième match. »

- Judes Vallée

On ne sent pas encore la fièvre des séries à Charlottetown. Seulement 1856 spectateurs ont assisté au premier match d'une série de trois lundi au Centre Eastlink. On ne voit pas non plus d'affiches ou de drapeaux aux couleurs de l'équipe dans la ville. Selon les journalistes locaux, il devrait y avoir plus de fans vendredi à l'aréna. Si les Islanders accèdent à la seconde ronde, c'est à ce moment qu'une frénésie s'installera.

""*

Le Phoenix a dû s'entraîner à l'aréna Simmons, puisque le Centre Eastlink n'était pas disponible hier. Il s'agissait d'une pratique optionnelle. En soirée, la fameuse émission The Price is Right a envahi le Centre Eastlink, qui est d'ailleurs bordé d'un casino, là où on peut miser sur des courses de chevaux.

""*

Les joueurs ou eu droit à un après-midi de repos et une soirée libre hier, question de détendre quelque peu l'atmosphère. L'ambiance était excellente.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer