Cauchemar au Palais des sports

Le Phoenix a vécu l'horreur vendredi soir au Palais des sports. À son premier... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix a vécu l'horreur vendredi soir au Palais des sports. À son premier match de la série face aux Islanders de Charlottetown, le club de Judes Vallée s'est complètement effondré au second vingt en accordant huit buts en moins de 15 minutes. Résultat final : 8-2 Islanders.

Les 2923 amateurs présents au Palais des sports avaient pourtant droit au scénario parfait. Une première série commençant à domicile pour les Sherbrookois. Un duel entre une équipe rapide et un club robuste. Une ambiance survoltée et en prime, un match serré au premier tiers.Après une première période se résumant au brio des deux gardiens et au jeu intense de part et d'autre, Spenser Cobbold a mis la table au festival offensif des Islanders en marquant les deux premiers buts des siens.

À la suite du premier filet, Bureau a semblé se blesser à la jambe, mais est demeuré dans le match. Pas pour longtemps toutefois.

Un pénalité douteuse décernée à Tim Wieser a ensuite provoqué la débandade.

Daniel Sprong en a profité pour capter une magnifique passe latérale de Bradley Kennedy afin d'enfiler un troisième but.

Mitchell Balmas a ensuite touché la cible, suivi du second but du match de l'excellent Daniel Sprong.

Ce fut la goutte qui a fait déborder le vase. Evan Fitzpatrick est alors venu en relève à Alex Bureau, qui a accordé cinq buts en 17 tirs.

Oliver Cooper a rapidement souhaité la bienvenue à Fitzpatrick en marquant le sixième filet de Charlottetown.

La seule lueur d'espoir chez le Phoenix est venue de Carl Neill, qui a battu Mason McDonald d'un tir parfait du revers aboutissant dans la lucarne.

Les Islanders n'ont pas perdu de temps avant d'ajouter un septième but, l'oeuvre de Luc Deschênes grâce à un tir anodin.

Le calvaire du Phoenix s'est poursuivi. Filip Rydstrom a finalement complété la deuxième période avec un huitième but pour les Islanders.

Un record égalé, puisque dans l'histoire de la LHJMQ, il s'agissait de la huitième fois qu'une équipe réussissait à marquer huit buts en une seule période durant les séries. Les Mooseheads d'Halifax étaient les derniers à avoir réalisé l'exploit en 2013.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, le dernier vingt a été à l'avantage du Phoenix. Normal, étant donné les nombreuses pénalités obtenues par Charlottetown.

Tim Wieser a justement réussi à surprendre Mason McDonald lors d'une supériorité numérique en acceptant la passe de Carl Neill dans l'enclave.

Il faudra donc attendre avant d'assister au premier gain en séries de l'histoire du Phoenix.

Prochain match samedi 16 h au Palais des sports.

Partager

À lire aussi

  • Phoenix : «il n'y a rien de fini!»

    Sports

    Phoenix : «il n'y a rien de fini!»

    Une mauvaise période ne fait pas une série. Voilà en quoi se résume le discours de Judes Vallée, appuyé par les dires de son homologue Gordie Dwyer. »

  • Première victoire du Phoenix en séries

    Sports

    Première victoire du Phoenix en séries

    Le Phoenix de Sherbrooke a obtenu la première victoire en séries de sa courte histoire samedi après-midi en l'emportant par la marque de 7-3 face aux... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer