Charbonneau: «Une belle saison junior»

Le chef des opérations hockey du Phoenix, Patrick Charbonneau,... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Le chef des opérations hockey du Phoenix, Patrick Charbonneau, est particulièrement fier du rendement du Phoenix au Palais des sports, où il n'a été vaincu qu'à neuf reprises en temps réglementaire.

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Gagne ou perd cette fin de semaine, le directeur général du Phoenix dressera un bilan positif de la troisième saison de son équipe au moment de jeter un regard sur le calendrier régulier.

Pratiquement un an jour pour jour après avoir terminé au 18e et dernier rang de la LHJMQ, le Phoenix pointe au 8e rang et peut toujours aspirer à améliorer son classement avec les deux matchs à disputer.

« Si on m'avait dit au début de l'année qu'on aurait l'avantage de la glace en séries, j'aurais été très satisfait! De passer de dernier dans la ligue l'an dernier à obtenir l'avantage de la glace cette saison, c'est un énorme pas dans la bonne direction », se réjouit Patrick Charbonneau.

« On s'était placé des objectifs en début de saison d'être compétitifs et de finir en 2e tiers de la ligue. Après un bon début de saison, on a augmenté nos attentes en voulant l'avantage de la glace. C'était une saison particulière où on a fonctionné beaucoup par séquences; on en gagnait cinq consécutives, on en perdait quatre de suite. etc. On va essayer de finir le plus haut possible en fin de semaine, mais on ne peut pas ne pas être satisfait. »

Malgré les déboires des dernières semaines où le Phoenix a été affligé par une épidémie de grippe et par une hécatombe de blessures, particulièrement à la défense, Charbonneau fait remarquer que son équipe a affiché sensiblement le même rendement en deuxième moitié de saison que lors des 34 premiers matchs.

« Avant Noël, on était 18-13-3. Après 32 matchs après les Fêtes, on est 17-12-3. Si on resserre ça en fin de semaine, on pourrait donc avoir une fiche identique. Avec la blessure à Alexis Vanier et les matchs ratés par Jérémy Roy, ça a mis notre défensive en situation précaire et les gars en place ont fait tout un travail pour garder le cap; autant les joueurs rappelés comme Mathieu Leclerc et Alexandre Bolduc, les recrues comme Mikael Sabourin et Thomas Grégoire que les vétérans comme Carl Neill, Julien Bahl et Aaron Hoyles, qui ont joué de grosses minutes pour nous permettre de demeurer compétitifs. »

Le chef des opérations hockey est particulièrement fier du rendement du Phoenix au Palais des sports, où il n'a été vaincu qu'à neuf reprises en temps réglementaire.

« On a fait ce qu'on appelle une belle saison junior. On ne se cachera pas que dans le junior, les matchs à la maison sont très importants et on y joue pour,691. Ça donne un excellent spectacle aux partisans et ça rend ça difficile pour les équipes adverses de venir jouer chez nous. »

Après avoir connu un certain succès en saison régulière, le défi est maintenant de faire de même en séries, soutient le DG.

« Notre but, c'est de travailler pour gagner le premier match en séries de notre histoire et éventuellement la première ronde de séries de l'histoire. On voulait apprendre à gagner en saison régulière et c'est fait, maintenant on doit apprendre à le faire en séries. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer