«Evan a pris confiance »

Evan Fitzpatrick... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Evan Fitzpatrick

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) « Evan a beaucoup progressé; depuis les Fêtes, c'est un gardien différent. Il a pris confiance en lui, il a réalisé qu'il pouvait très bien faire, et même être dominant, dans ce circuit même s'il n'avait que 16 ans. Il a élevé son jeu d'un cran. »

C'était d'abord l'ancien gardien de la LNH Jimmy Waite qui devait agir comme entraîneur pour le jeune cerbère Evan Fitzpatrick, sélectionné au 4e rang du repêchage 2014 de la LHJMQ.

Mais Waite a par la suite reçu l'appel des Hawks de Chicago (LNH) et c'est Jean-François Labbé, lui aussi ancien portier de la LNH, qui a hérité de ce gardien au gabarit imposant souvent comparé à Carey Price.

Fitzpatrick, qui forme la paire avec le vétéran Alex Bureau, confirme son immense potentiel, lui qui vient d'être nommé première étoile de la dernière semaine d'activités de la LHJMQ.

« Lorsque j'ai commencé à travailler avec lui, il y avait bien quelques points techniques à modifier; par exemple, il avait de la difficulté avec ses angles d'approche. Il a toujours été à l'écoute des conseils, c'est un p'tit gars qui écoute, qui veut s'améliorer, qui veut apprendre et devenir meilleur », a indiqué Jean-François Labbé.

« Au début de la saison, il a fallu gérer ses matchs et la pression qu'il devait affronter. Avoir Alex dans notre équipe lui a enlevé beaucoup de pression, on a pu choisir les matchs qu'on lui donnait afin qu'il ait une bonne progression. Grâce à ça, sa confiance augmente et ça, c'est très important. Il faut malgré tout être prudent. »

« Ti-Mine » Labbé a vécu pareille situation à sa première saison dans la LHJMQ, avec les Draveurs de Trois-Rivières, en 1989-90, alors qu'il était le second d'Alain Morissette, ou encore la saison suivante, alors qu'il a partagé le filet avec Yanick DeGrâce.

Fitzpatrick et Bureau militeront donc pour défendre le filet du Phoenix au cours des prochaines semaines; y aura-t-il un système d'alternance?

« Les deux gardiens vont voir de la glace; le but, c'est de bien gérer leur temps de glace afin que les deux soient frais et dispos pour les séries. Actuellement, les deux gars se motivent l'un et l'autre. Bureau a très bien fait contre l'Armada, et Evan a été très fort contre Gatineau. »

« Il faut préciser qu'on applique le parfait système de jeu pour aider nos gardiens; avec le 1-3-1, on accorde rarement au-delà de 30 lancers par matchs. Ils n'ont donc pas à être extraordinaires, mais à être bons, tout simplement », a dit Labbé.

Saine compétition

Avoir deux gardiens qui livrent la marchandise est un atout que rêve de posséder tout entraîneur chef.

Judes Vallée demeure cependant prudent pour la suite des choses, préférant s'en remettre à la formule qui a fait ses preuves jusqu'ici.

« On avait hâte de voir Fitz monter son jeu d'un cran. Depuis un mois et demi, on lui a donné l'occasion de se faire valoir et il l'a prise. C'est l'fun pour lui, cette nomination de joueur de la semaine, il a connu tout un match à Gatineau ».

« On a un heureux problème! On décide en comité qui sera d'office pour le match suivant, et on implique même notre DG (Patrick Charbonneau) dans les discussions, lui qui est un ancien gardien. Nos deux gardiens vont bien, je ne suis pas inquiet pour la suite des choses. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer