L'Armada encore déjouée par le Phoenix

Les joueurs du Phoenix célèbrent après avoir marqué... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Les joueurs du Phoenix célèbrent après avoir marqué leur premier but.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix serait-il devenu la bête noire de l'Armada? Pour une troisième fois de suite face à l'équipe de Blainville-Boisbriand, les Sherbrookois sont sortis vainqueurs d'un match serré vendredi soir au Palais des sports. Et pourtant, les meneurs de la division Ouest n'ont pas perdu souvent depuis les Fêtes.

Le revers de 4 à 3 en tirs de barrage de l'Armada porte maintenant l'écart à cinq points entre les deux équipes. Daniel Audette et Kay Schweri ont été les seuls marqueurs en fusillade.

Le Phoenix a d'abord joué de chance dès la deuxième minute de jeu. Aaron Hoyles a simplement tenté de dégager la rondelle à partir de la ligne rouge en désavantage numérique et Samuel Montembeault a paru faible devant un mauvais rebond. Le palet a ensuite glissé lentement dans le but, ce qui a offert une avance hâtive au Phoenix, qui n'en demandait pas tant.

Alors que les Sherbrookois profitaient d'un avantage numérique à 5 contre 3, Kay Schweri a étalé tous ses talents de fabricant de jeu en servant une savante passe à Cameron Darcy, doublant ainsi l'avance du Phoenix.

La résilience de l'Armada

L'Armada ne comptait pas laisser le Phoenix prendre le contrôle du match aussi facilement.

C'est en se montrant opportuniste lors de ses avantages numériques que la troupe de Joël Bouchard a réussi à revenir de l'arrière.

Philippe Bureau-Blais a effectivement déjoué Alex Bureau avec un tir dans la lucarne et Daniel Walcott a nivelé la marque grâce à un lancer sans angle ayant dévié partiellement sur le défenseur Carl Neill.

Encore une prolongation

Le jeu du match revient toutefois à Tim Wieser. Grâce à une feinte magistrale, Wieser a brillamment déjoué Montembeault avec un tir du revers entre les jambières lors d'une échappée.

Encore une fois, Schweri avait préalablement effectué toute une passe après un spectaculaire tourniquet.

L'équipe de Judes Vallée se dirigeait vers une quatrième victoire de suite lorsque le gardien Samuel Montembeault a rejoint le banc des siens au profit d'un sixième attaquant.

Avec seulement 50 secondes à faire à la rencontre, Daniel Walcott a créé l'égalité grâce à un tir de loin. La rondelle s'est frayé un chemin jusqu'à la cage sherbrookoise malgré une forte circulation devant le filet de Bureau.

Pour une deuxième fois en autant de matchs contre l'Armada, une prolongation a été nécessaire. La meilleure chance est alors revenue à Daniel Audette, qui a vu la rondelle frapper le poteau lors de son échappée.

En tirs de barrage Alex Bureau s'est montré parfait alors que Montembeault a cédé deux fois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer