Deux saisons de plus pour Judes Vallée et ses adjoints

Judes Vallée... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Judes Vallée

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le personnel d'entraîneurs du Phoenix de Sherbrooke a finalement obtenu lundi le vote de confiance tant attendu de la part de l'organisation.

L'entraîneur-chef Judes Vallée et les entraîneurs adjoints Benoît Desrosiers et Jean-François Labbé ont tous trois apposé leur griffe au bas d'une prolongation de contrat de deux ans, bon jusqu'au terme de la saison 2016-2017.

« Ça fait au moins un mois qu'on en parle à l'interne, de dire le directeur général du Phoenix, Patrick Charbonneau. On cherchait le moment opportun. On croyait qu'à ce temps-ci de l'année, ça enverrait un beau vote de confiance aux entraîneurs pour amorcer le dernier droit de la saison. »

Après deux saisons difficiles liées à l'implantation du Phoenix dans le circuit Courteau, les succès de la formation sherbrookoise cette saison ont convaincu le deuxième étage que les hommes derrière le banc étaient les bons pour atteindre les objectifs qu'elle s'est fixé au départ, soit de remporter les grands honneurs au cours des deux prochaines années.

«L'an passé à la fin de la saison, on trouvait qu'on était mal équipés pour évaluer le travail de Judes. Avec les équipes qu'on avaient, ça n'aurait pas été fair pour lui. À la fin de la saison l'an dernier, on avait décidé de rencontrer Judes pour lui dire que ce n'était pas un manque de confiance, mais qu'on voulait le voir avec une équipe compétitive. Ça devenait de plus en plus évident qu'on n'avait pas à attendre plus tard, mentionne le DG.

La saison dernière, Judes Vallée s'est arrogé les services de Benoît Desrosiers à titre d'entraîneur adjoint, lui qui avait effectué ses débuts derrière le banc des Saguennéens de Chicoutimi. Cette saison, il a donné sa première chance à Jean-François Labbé en tant qu'entraîneur des gardiens de but derrière le banc d'une équipe de la LHJMQ. Tout le monde, y compris Vallée, s'entendait pour poursuivre avec le même groupe.

«Judes et son groupe ont fait un travail incroyable en début de saison pour changer la mentalité du club; faire en sorte que les joueurs jouent pour gagner et non pour ne pas perdre. C'est tout à leur honneur.»

Si Patrick Charbonneau souligne qu'il veut gagner aussi cette saison, il n'a jamais caché que son plan de construction culminerait lors des quatrième et cinquième saisons de sa formation. Le nouveau contrat des entraîneurs leur permettra de profiter des joies d'une équipe arrivée à maturité tandis que l'équipe, elle, profitera de la stabilité derrière le banc.

« On croit beaucoup en la stabilité. On est parti à zéro ici et Judes fait partie du départ avec moi. Une nouvelle personne qui rentre arrive avec de nouvelles idées et de nouvelles façons de faire. On trouve que ça marche en ce moment et on veut continuer. Nos entraîneurs ont mérité d'être là dans nos bonnes années », résume Patrick Charbonneau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer