Objectif: contenir les gros canons

Judes Vallée... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Judes Vallée

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Islanders de Charlottetown n'auront qu'une seule idée en tête en s'amenant sur la glace du Palais des sports ce vendredi soir à 19 h: se venger.

Lors de la visite du Phoenix à Charlottetown le 28 novembre dernier, les Islanders se dirigeaient vers un gain facile. Jusqu'à ce que l'attaque sherbrookoise sonne la charge avec trois buts sans riposte, dont le filet gagnant de Daniel Audette à 15 secondes de la fin.

Les troupiers de Judes Vallée avaient alors réussi leur objectif: contenir les dangereux attaquants de Charlottetown.

« Les Islanders possèdent beaucoup de punch à l'attaque grâce entre autres à Daniel Sprong, Filip Chlapik et Alexandre Goulet, note l'entraîneur du Phoenix, Judes Vallée. Ils misent aussi sur une lourde défensive et un gardien très imposant devant le filet. On peut donc prétendre que les Islanders sont formés pour avoir du succès en séries, ce qui représentera un beau défi pour nous demain soir (aujourd'hui). »

Bizarrement, les Islanders se classent malgré tout au quatrième rang chez les équipes les moins productives...Des « messages spécifiques »Lors de chaque match, le pilote sherbrookois cible toujours une série de défis à relever.

« On aura toujours deux ou trois petits messages spécifiques à passer aux joueurs. Quand on a joué contre Baie-Comeau dernièrement, on voulait vaincre le Drakkar pour Alexis Vanier, qui évoluait pour cette équipe il n'y a pas si longtemps. Ou encore pour Thomas Grégoire, qui affrontait son frère Jérémy », souligne Vallée.

« La motivation qui passe par les shows de boucane, ça atteint moins les gars qu'avant, renchérit-il aussitôt. Aujourd'hui, les entraîneurs sont généralement plus calmes et le message est plus songé. On met l'accent sur des détails. La préparation est plus individuelle. Ce qui ne nous empêche pas de parler aux joueurs dans le blanc des yeux à l'occasion. Personnellement, je préfère cibler des objectifs bien précis. »

Et quels seront ceux de ce soir?

« Notre plus gros défi présentement est de rejoindre l'Armada de Blainville-Boisbriand. C'est difficile, parce que l'Armada ne perd pas souvent depuis quelque temps. Mais on doit se rapprocher du sommet de notre division en gagnant nos parties. Contre les Islanders plus précisément, on veut stopper leur offensive et on espère gagner notre troisième rencontre consécutive. »Une semaine à l'entraînementAprès avoir été fort occupé, le Phoenix a pu profiter des derniers jours pour améliorer certaines facettes de son jeu.

« On a travaillé beaucoup sur notre échec-avant et nos sorties de zone, avance Judes Vallée. On a profité de la dernière semaine plus tranquille pour peaufiner ces aspects de notre jeu, ce qu'on n'a pas eu la chance de faire énormément depuis plus d'un mois. On doit mieux jouer sans la rondelle et mettre l'accent sur nos replis défensifs. On possède aussi une bonne relance. Il sera donc important d'utiliser notre vitesse pour battre les gros joueurs des Islanders. »

Les Islanders (12e) se trouvent à 6 points du Phoenix

Le Phoenix (8e) est à 5 points de l'Armada (3e), meneur dans l'Ouest

4 clubs ont alloué plus de buts que les Islanders

3 équipes ont marqué moins de filets que les Islanders

2 formations se montrent moins disciplinées que les Islanders À l'inverse, le Phoenix, est l'équipe la plus disciplinée du circuit

Les forces en présence: Islanders: Daniel Sprong : 22-25 = 47 points

Filip Chlapik : 18-28 = 46 points

Alexandre Goulet : 24-15 = 39 points

Mason Mcdonald Moyenne : 3,11 Efficacité : .900

Phoenix: Kay Schweri 7-41 = 48 points

Tim Wieser : 30-15 = 45 points

Daniel Audette : 17-28 = 45 points

Alex Bureau : Moyenne : 3,09 Efficacité : .888

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer