Alex Bureau retrouve ses bonnes habitudes

Alex Bureau... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Alex Bureau

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Après avoir été blessé à une jambe, Alex Bureau aurait espéré un retour au jeu plus satisfaisant lors de ses deux premiers matchs, les 7 et 8 novembre. Malgré une fiche acceptable d'une victoire et une défaite lors de ces deux parties, le gardien du Phoenix a tout de même accordé neuf buts. Depuis, son jeu est demeuré impeccable.

Lors des deux dernières rencontres, vendredi contre Blainville-Boisbriand et dimanche contre Gatineau, Bureau a été le meilleur des siens. Même s'il n'a accordé que trois buts au total, le Phoenix s'est tout de même incliné à deux reprises. Rien pour ébranler sa confiance. Et avec raison. Après tout, ses coéquipiers n'ont compté qu'un seul but lors du dernier week-end.

« Si on ne marque pas, on ne gagne pas », rappelle l'entraîneur Judes Vallée.

Victime d'un étirement du ménisque de la jambe, Alex Bureau recevait encore des traitements thérapeutiques lorsqu'il est revenu au jeu.

Durant son absence, le gardien Evan Fitzpatrick prenait encore part au Défi mondial des 17 ans et moins. Nathan Ward-Raymond était alors venu en renfort.

« Je tenais à revenir au jeu pour mes coéquipiers. Parce que l'équipe venait de connaitre une moins bonne séquence. Si j'étais resté un peu plus longtemps sur la touche, ça n'aurait pas fait de mal disons. Mais je sentais que mon club avait besoin de moi. »

À 100 pour cent

Lors des entraînements qui ont suivi les matchs du 7 et 8 novembre, Bureau admet qu'il était à 100 pour cent.

« Durant les entraînements, je me sentais super bien. Même si on a perdu les deux derniers affrontements, mes coéquipiers ont quand même bien joué défensivement. J'ai aussi aimé mes prestations. On a manqué d'opportunisme et on n'a pas marqué suffisamment de buts. C'est fâchant, mais on doit continuer à travailler. Les victoires et les buts vien-dront. »

La chose la plus importante maintenant à ses yeux : freiner à deux cette séquence de revers.

« Je souhaite donner une chance de gagner à mon équipe à chaque match. On est encore en confiance malgré les trois défaites en quatre parties. On sait que les Remparts de Québec forment une bonne équipe. Pour gagner vendredi (demain), il faudra travailler encore plus. Le match est présenté à la maison et on tient à sortir fort avant d'entamer un long voyage de six jours dans les Maritimes. Faire de la route après une victoire, c'est toujours plus agréable», admet le cerbère numéro 1 de la formation sherbrookoise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer