Le Phoenix s'éteint à Victoriaville

Le retour d'Alex Bureau devant le filet du Phoenix de Sherbrooke n'a pas été... (Vincent Lévesque Rousseau, Phoenix de Sherbrooke)

Agrandir

Vincent Lévesque Rousseau, Phoenix de Sherbrooke

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Victoriaville) Le retour d'Alex Bureau devant le filet du Phoenix de Sherbrooke n'a pas été suffisant pour permettre à son équipe de retrouver le sentier de la victoire.

Les Tigres de Victoriaville ont tantôt été plus opportunistes, tantôt plus intenses, et ont blanchi la troupe de Judes Vallée par la marque de 4-0, vendredi, au Colisée Desjardins.

S'il s'agit de la première fois que le Phoenix encaisse deux défaites consécutives cette saison, il faudra qu'il apporte plusieurs corrections afin d'éviter que le même scénario se produise samedi après-midi contre les Huskies de Rouyn-Noranda, à commencer par une offensive qui cesse de jouer en périphérie.

« On est une équipe qui est rapide, mais on a surtout misé sur nos habiletés plutôt que de montrer plus de hargne et aller au filet. Le gardien l'autre côté a joué tout un match, mais on a quand même effectué 33 tirs. Notre gardien en aurait laissé passer seulement un qu'on aurait perdu quand même. On a manqué d'opportunisme », a expliqué le pilote sherbrookois.

Qui plus est, les hommes en bleu et beige ont accordé 19 buts à leurs quatre derniers matchs et n'ont pu se faire justice lors des 12 dernières séquences avec un joueur en plus.

« C'est décevant la façon que ça se passe de ce temps-là. C'est évident qu'on se complique la tâche si on ne marque pas en avantage numérique. »

Bureau complètement remis

S'il y a un point positif à retenir de la rencontre, c'est la prestance d'Alex Bureau devant son filet. En dépit des quatre buts qu'il a accordés, le cerbère de 18 ans a démontré tôt dans le match qu'il était complètement remis de la blessure au genou qui l'avait écarté de l'action pour une période de deux semaines lorsqu'il a empêché les Tigres de profiter d'une montée à deux contre un grâce à un plongeon sur le côté.

« Il y a des petites affaires qui ont bien été et pour le reste, on a surtout joué de malchance. Il faut revenir forts demain (samedi)», s'est contenté de dire Bureau.

Car malgré tout, son équipe est demeurée fidèle à son habitude en concédant les devants dans un sixième match consécutif. Pendant que Mathieu Leclerc purgeait une pénalité pour avoir fait trébucher, Jordan Ty Fournier s'est emparé d'une rondelle libre derrière le filet de Bureau et est rapidement revenu dans l'enclave pour déjouer ce dernier entre les jambières.

Mené par un troisième trio intense le long des bandes et qui attaquait le filet sans relâche, le Phoenix est toutefois sortit le couteau entre les dents en deuxième période. Les Sherbrookois se sont cependant butés au gardien Chase Marchand, qui a bloqué les 19 lancers dirigés vers lui en période médiane pendant que son équipe profitait du seul avantage numérique décerné lors de cette période pour doubler son avance. Gabriel Gagné a effectué un tir qui a dévié sur le défenseur Julien Bahl et s'est logé dans la partie supérieure du filet d'Alex Bureau.

Plutôt que de poursuivre sur sa lancée, le Phoenix a montré un visage complètement différent au troisième tiers. Amorphes, les Sherbrookois ont plutôt observé Gabriel Gagné, avec son deuxième du match, et Carl Marois marquer à 30 secondes d'intervalle en début de période pour mettre le match hors de portée.

Le gardien Chase Marchand s'est contenté de fermer la porte par la suite pour récolter un premier blanchissage cette saison.

Le Phoenix reprend l'action à 16 h samedi, au Palais des sports, contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer