Une première période d'adversité?

Alex Bureau... (Archives La Tribune)

Agrandir

Alex Bureau

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) Après une ascension fulgurante qui permet au Phoenix d'être parmi les meilleures équipes de la LHJMQ  avec le quart des matchs de disputés, la situation devant le filet de ces derniers pourrait leur faire subir une première périoded'adversité cette saison.

Non seulement la troupe de Judes Vallée doit-elle composer avec le départ d'Evan Fitzpatrick pour une dizaine de jours en raison de sa participation au Championnat des moins de 17 ans, le retour du vétéran Alex Bureau devant la cage des siens est loin d'être assuré pour le périple de trois jours au cours duquel les Sherbrookois affronteront coup sur coup le Drakkar de Baie-Comeau et les Saguenéens de Chicoutimi, samedi et dimanche.

Le cerbère de 18 ans, blessé au genou depuis une semaine lors d'un entraînement, a dû subir des examens par résonance magnétique hier, laissant croire que la blessure pourrait être plus importante que prévu et que son absence pourrait être prolongée.

« On va avoir les résultats demain (aujourd'hui) », s'est limité à dire l'entraîneur-chef Judes Vallée lorsque questionné au sujet de l'état de santé de son portier numéro un.

Advenant une absence de Bureau, Vallée est toutefois conscient que son équipe devra mieux faire qu'à son match précédent, contre les Olympiques de Gatineau, pour donner la chance à Nathan Ward-Raymond, ou le joueur affilié qui agira à titre de gardien auxiliaire, de remporter un premier match dans le circuit Courteau.

« C'est certain que s'il avait le même calibre (que Fitzpatrick et Bureau), il serait resté ici, mentionne Vallée, en parlant de Ward-Raymond. Quand on regarde tout ça, c'est sûr qu'il nous manque nos deux gardiens, mais c'est à nous, en tant qu'équipe, de diminuer les tirs de qualité et de nous assurer qu'on joue un bon match sur le plan défensif devant eux pour les aider le plus possible. »

Rappelons que l'an dernier, la chute du Phoenix avait coïncidé avec la blessure du gardien de 20 ans Francis Desrosiers, qui s'est absenté pendant près d'un mois et demi en raison d'une blessure à la cheville subie pendant la pause du temps des Fêtes. L'entraîneur des gardiens de but Jean-François Labbé se fait pourtant rassurant.

« On a très confiance en Ward-Raymond. Ce n'était pas évident pour lui, parce que c'est toujours difficile de jouer à Gatineau. Mis à part cinq ou six minutes où les Olympiques ont marqué trois buts, il a bien fait dans l'ensemble avec plusieurs beaux arrêts. Et s'il doit jouer cette fin de semaine, je pense qu'il va être encore plus prêt, parce que la nervosité du premier match va être passée. »

Peu importe l'identité du gardien, les joueurs aborderont les matchs de la même façon assure quant à lui le défenseur Carl Neill.

« Nathan a bien joué lors du dernier match et si on sort comme on est capables de le faire, les gardiens vont faire le travail également. Comme on dit, c'est un effort d'équipe et ce n'est pas seulement aux gardiens de changer la game. À l'avant et à la défense, on doit se préparer comme d'habitude : chaque partie, on doit limiter les lancers. Le système de jeu consiste à diminuer les chances de l'autre côté; on va mettre l'accent sur ça et on espère que ça va marcher. »

Deslauriers de retour

Au chapitre des bonnes nouvelles, le Phoenix pourra au moins compter sur le retour de Vincent Deslauriers au centre des deux compatriotes suisses Tim Wieser et Kay Schweri au cours du week-end.

« Ça va aider, parce qu'il a une bonne chimie avec les deux écureuils. Avec le trio à Dan qui connaît de bons moments, ça va nous donner une arme de plus », souligne Judes Vallée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer