Les Saguenéens maîtres au Palais des sports

La circulation a parfois été dense devant le... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

La circulation a parfois été dense devant le gardien du Phoenix, Jacob Chouinard.

Imacom, Maxime Picard

Partager

Pierre Turgeon
Pierre Turgeon
La Tribune

(Sherbrooke) - Soirée difficile au bureau pour le Phoenix de Sherbrooke qui n'a pu profité de l'énergie que lui donnait une autre salle comble de 4005 spectateurs au Palais des sports et qui s'est incliné 7-2 devant les Saguenéens de Chicoutimi.

La rapidité et l'échec-avant des Saguenéens ont constamment dérangé le Phoenix qui, toute la soirée, a peiné à sortir de son territoire et à orchestrer des attaques dangereuses. Le Phoenix a aussi manqué les étincelles de Jean-Christophe Laflamme qui a été chassé de la rencontre en première période pour une mise en échec par derrière. De plus, les pénalités ont fait mal aux Sherbrookois puisque les visiteurs en ont profité pour inscrire 3 buts en avantage numérique.

À Saint-John, les Sea Dogs ont vaincu le Titan 2-1 pour se rapprocher à un seul point du 15e rang au classement général détenu par la formation sherbrookoise.

Le Phoenix a d'abord donné l'impression d'une équipe qui se creusait un trou pour s'y enterrer quand elle a permis aux Saguenéens de se bâtir une priorité de 3-0. Mais, combatif, le Phoenix a profité des quelques occasions qu'il a reçues pour revenir dans le match avec deux filets rapides, ceux de Michael McNamee et d'Alexandre Comtois.

Les Sherbrookois avaient concédé le premier but, puis deux autres après que Jean-Christophe Laflamme, le joueur de l'heure à Sherbrooke, ait été chassé du match pour mise en échec par derrière contre le défenseur Guillaume Cloutier. Les deux joueurs étaient en course pour récupérer la rondelle derrière le filet de Julio Billia. Cloutier a été le premier sur la rondelle et Laflamme a complété sa mise en échec. Tout s'est passé très vite.

Les officiels ont conclu à une mise en échec par derrière et imposé une majeure et une inconduite de partie à Laflamme. Les Saguenéens ont aussitôt répliqué avec un premier but en avantage numérique. Lorsqu'Alexandre Sills a écopé d'une mineure pour bâton élevé, les visiteurs ont profité de cet avantage de deux joueurs pour ajouter un troisième filet.

Moins de trois minutes plus tard, McNamee et Comtois avaient replacé le Phoenix dans le match.

La deuxième période a toutefois été beaucoup plus frustrante pour les Sherbrookois qui semblaient toujours deuxièmes sur la rondelle et qui ont beaucoup souffert de l'échec-avant agressif des Saguenéens. Les pénalités ont aussi fait mal au Phoenix qui a dû subir un deuxième désavantage numérique de deux joueurs. Bien sûr, les Saguenéens en ont profité pour se redonner une priorité de trois buts.

Le travail de rouleau compresseur des Saguenéens s'est poursuivi dès la reprise du jeu en troisième. Après le sixième but des visiteurs, Judes Vallée a choisi de donner congé à son as Jacob Chouinard, permettant à David Richer de faire ses débuts au hockey junior. Ce dernier a bien fait dans les circonstances. Il n'a cédé qu'une seule fois malgré les quelques joueurs en échappée qui se sont dirigés vers lui sur les huit tirs reçus et les quelques joueurs en échappée et les neuf tirs qui ont atteint le filet.

Texte complet dans La Tribune de samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer