Le Phoenix célèbre son 100 000e spectateur

Le Phoenix de Sherbrooke est devenu hier soir la seconde équipe d'expansion au... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partager

Pierre Turgeon
Pierre Turgeon
La Tribune

(Sherbrooke) Le Phoenix de Sherbrooke est devenu hier soir la seconde équipe d'expansion au Québec à franchir le plateau des 100 000 spectateurs à sa première saison dans la LHJMQ quand les amateurs ont profité de la relâche scolaire pour se rassembler à 3824 derrière leur équipe. Le Sherbrookois Alexandre Rousseau-Comtois a été le 100 000e à franchir les portes du Palais des sports cette saison.

Le Phoenix a répondu en marquant deux fois en désavantage numérique et deux autres en avantage numérique, pour venir à bout, 6-3, des Huskies de Rouyn-Noranda. Jean-Christophe Laflamme a toutefois été l'étoile individuelle de la rencontre, lui qui a complété son tour du chapeau après avoir réussi deux buts en désavantage numérique. Cette victoire combinée au revers des Sea Dogs de Saint John donne une priorité de trois points au Phoenix au 15e rang du classement général.

Le Phoenix a frappé rapidement en ouverture de match, profitant d'une punition au prolifique joueur russe Nikita Kucherov. Steve Lebel a reçu une belle passe de Daniel Audette pour lancer le Phoenix en avance. Mais les Huskies, qui présentent l'une des meilleures offensives du circuit, n'ont pas tardé à bourdonner dans le territoire sherbrookois et réussir à vaincre deux fois le gardien Jacob Chouinard.

Les unités spéciales du Phoenix n'avaient pas dit leur dernier mot. Pendant une punition à Carl Neill, qui a joué quelques instants sans sa visière (tombée sous l'impact d'un tir), le joueur de l'heure chez le Phoenix, Jean-Christophe Laflamme, profitait d'un revirement à la ligne bleue des Huskies pour filet seul vers le gardien Philippe Gingras, qu'il a déjoué d'un tir vif et haut pour faire 2-2.

Steve Lebel, sur une passe de Jean-Christophe Laflamme, a frappé une deuxième fois dès la reprise du jeu en période médiane pour relancer le Phoenix en avance, 3-2. À force de lancer au but, les Huskies ont fini par créer une nouvelle fois l'égalité. Cette fois, c'était Maxime St-Cyr qui surprenait le gardien sherbrookois d'un tir du coin de la patinoire.

Une fois de plus, si le Phoenix était toujours dans le match pour entreprendre la troisième période, il le devait à Jacob Chouinard qui, soir après soir, répète ses exploits devant son filet. Combien de fois ce soir a-t-il a privé les Kucherov, Andrighetto, O'Brien, Dea et compagnie?

Pendant ce temps, ses coéquipiers peinaient à mettre son vis-à-vis Philippe Gingras sérieusement à l'épreuve. Plusieurs fois, lorsque le Phoenix bourdonnait autour de son filet, Gingras en échappait son bâton et ne semblait pas à l'aise, mais les Sherbrookois n'arrivaient pas à en tirer profit.

Mais les choses ont changé en troisième période, où le Phoenix a d'abord profité du deuxième filet de la soirée en désavantage numérique de Jean-Christophe Laflamme pour prendre les devants, puis il s'est offert un but d'assurance lors d'un double avantage numérique. Cette fois, c'est Denis Kamaev qui s'offrait un cadeau d'anniversaire en inscrivant un premier but contre ses anciens coéquipiers. Laflamme a mis un terme aux festivités en complétant son tour du chapeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer