Les jeunes donnent la victoire au Phoenix

Un but de la recrue Daniel Audette, tard en troisième période a donné une... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partager

Pierre Turgeon
Pierre Turgeon
La Tribune

(Sherbrooke) Un but de la recrue Daniel Audette, tard en troisième période a donné une victoire de 4-3 au Phoenix de Sherbrooke aux dépens des Cataractes de Shawinigan mercredi soir devant 2865 chaleureux spectateurs au Palais des sports.

La victoire permet aux Sherbrookois d'augmenter à cinq points leur priorité au 16e rang du classement général, le dernier donnant accès aux séries éliminatoires. Rien n'est assuré encore, mais en l'emportant hier soir, le Phoenix a pris une sérieuse option sur une participation aux séries de fin de saison.

Il a fallu que les plus jeunes prennent les choses en main dans cet important match. Vincent Deslauriers avait marqué deux buts en période médiane pour donner les devants 3-1 au Phoenix. Mais les Cataractes n'ont jamais abandonné et ils sont revenus avec deux filets au dernier vingt pour créer l'égalité avant que Daniel Audette ne marque le but gagnant.

Le Phoenix semblait aller nulle part jusqu'au moment où Vincent Deslauriers a complété une belle passe de Dennis Kamaev pour inscrire le premier but des siens et niveler le pointage. À partir de là, le Phoenix a beaucoup mieux joué. Le capitaine Alexandre Comtois a profité que son jeune coéquipier Daniel Audette a obligé le gardien Marvin Cüpper à réaliser un arrêt difficile pour sauter sur le retour et lancer les Sherbrookois en avance. Puis Deslauriers est revenu à la charge en fin de période médiane pour donner une priorité de deux buts aux siens.

En première période, le Phoenix avait l'air d'une équipe qui cherchait davantage à éviter les erreurs qu'une équipe qui voulait prendre le contrôle du match. Assez pour que les Cataractes obtiennent quatre tirs au but de Jacob Chouinard avant que le Phoenix pousse une seule rondelle jusqu'au filet des Cats.

Même chose au chapitre de l'intensité où le Phoenix a eu besoin de temps avant de donner ses premiers coups d'épaule. Au cours des huit premières minutes, le Phoenix ne comptait que trois mises en échec, toutes réussies par Jean-Christophe Laflamme. Par la suite, on a pu voir de solides coups d'épaules de Vladislav Lysenko, Mathieu Laverdure et Simon Desbiens.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer