Le Phoenix défait 3-2 par les Cataractes en tirs de barrage

Si quelqu'un a pu croire qu'il y aurait des matchs faciles même face aux... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partager

Sur le même thème

Pierre Turgeon
Pierre Turgeon
La Tribune

(Sherbrooke) Si quelqu'un a pu croire qu'il y aurait des matchs faciles même face aux derniers de classe, ils peuvent aller refaire leurs devoirs. On en a eu une autre preuve samedi au Palais des sports où le Phoenix et les Cataractes ont dû se rendre en tirs de barrage pour déterminer un gagnant.

Les Cataractes ont finalement remporté une victoire de 3-2 devant une autre très belle foule de 3042 partisans.

Samuel Aquin, à son premier match avec sa  nouvelle équipe a déjoué le gardien Jacob Chouinard pour assurer la victoire aux Cataractes qui ont répondu à leur entraîneur en récoltant quatre points sur quatre dans cette courte série de deux matchs entre Shawinigan et Sherbrooke. Le Phoenix, lui, s'est contenté d'un seul point.

Vendredi, au Centre de la Mauricie, ils avaient blanchi le Phoenix 4-0. À Sherbrooke, dans le match retour, ils ont repris là où ils avaient laissé chez eux. Après avoir marqué trois fois en troisième période vendredi soir, ils ont inscrit deux autres filets à leurs trois premiers lancers en direction du filet de Jacob Chouinard. Vincent Arseneau a inscrit le premier sur un bon tir de l'enclave tandis que Frédérick Gaudreau marquait le second en avantage numérique. Chouinard a fait l'arrêt, mais la rondelle s'est trouvé un chemin pour glisser doucement derrière lui.

Dennis Kamaev a toutefois réduit l'écart à 2-1 dans la 15e minute à la suite d'une mêlée devant le filet de Marvin Cüpper. En signalant le but, l'officiel a déclenché une avalanche de toutous qui a donné lieu à un beau moment. Ces toutous seront remis à Estrie-Aide pour être redistribués chez les démunis. Plusieurs bénévoles ont alors recueilli les peluches et même les joueurs du Phoenix ont participé à la tâche.

Un seul but a été réussi en deuxième période. Le Phoenix a pu faire 2-2 sans qu'aucun de ses joueurs ne touche à la rondelle. Après une mise en jeu à la gauche de Cüpper, le défenseur Dillon Donnelly retraitait derrière son but lorsque Jean-Christophe Laflamme a frappé son bâton pour faire ricocher la rondelle derrière un gardien déconcerté.

Prochain match du Phoenix, mardi à Sherbrooke contre les Tigres de Victoriaville.

Texte complet à lire dans La Tribune de lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer