Le Phoenix vient à bout de l'Océanic

Jérémy Beaudry était souriant après avoir marqué son... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Jérémy Beaudry était souriant après avoir marqué son second but de la soirée.

Imacom, Jessica Garneau

Partager

Sur le même thème

Pierre Turgeon
Pierre Turgeon
La Tribune

(Sherbrooke) Au moment où le Phoenix en arrachait et tirait de l'arrière 3-1, Jérémy Beaudry a marqué deux fois pour combler l'écart et redonner vie à la formation sherbrookoise et Anthony Verret a marqué dans la dernière minute de jeu pour donner une victoire de 4-3 à la formation sherbrookoise au dépens de l'Océanic de Rimouski, jeudi soir devant 2486 heureux spectateurs au Palais des sports.

Il s'agissait d'une troisième victoire du Phoenix à ses quatre derniers matchs, séquence au cours de laquelle il a récolté sept points au classement sur une possibilité de huit. Cette remontée en troisième période a racheté en performance pas toujours éblouissante au cours des 40 premières minutes de jeu.

En fait, le Phoenix a trouvé la façon de gâcher une excellente performance. Après avoir réalisé un de ses meilleurs débuts de match et pris les devants 1-0, la formation sherbrookoise est retombée dans de vilaines habitudes où la nonchalance de son attaque massive a permis à l'Océanic de marquer deux fois dès le premier engagement.

Pourtant, les visiteurs avaient été largement dominés au premier vingt et le gardien Philippe Desrosiers a eu à se signaler en quelques occasions pour garder les siens dans le match. Mais l'Océanic menait 2-1. En période médiane, c'est toutefois lui qui a largement dominé en dirigeant 20 tirs au filet de Jacob Chouinard.

Si Jacob Chouinard aurait aimé revoir le tir de Michael Joly sur le premier but de l'Océanic en désavantage numérique, après que ses deux défenseurs Alexis Bernier et Jérémy Beaudry aient perdu la rondelle en zone défensive, le gardien sherbrookois s'est drôlement repris en deuxième période. Une seule fois il a cédé au moment où défensivement le Phoenix était totalement débordé.

En plus de Joly, Scott Oke a marqué deux fois pour l'Océanic. Pour le Phoenix, Simon Desbiens avait donné les devants au sien au premier engagement lorsqu'il s'est présenté seul devant Desrosiers qu'il a surpris avec un tir haut du côté du bâton.

Le Phoenix se rend à Shawinigan vendredi soir pour y affronter les Cataractes.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer