Classique hivernale : le Phoenix et les Tigres impliqués

Éric Verrier, président des Voltigeurs, le commissaire de... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Éric Verrier, président des Voltigeurs, le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, et le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, ont annoncé que le Phoenix et les Tigres seront les deux adversaires des Voltigeurs de Drummondville. -

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les amateurs de hockey de la région auront droit à deux matchs sur une patinoire à ciel ouvert en janvier prochain impliquant les formations du Phoenix de Sherbrooke, des Tigres de Victoriaville et évidemment, des Voltigeurs.

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a confirmé cette nouvelle qui circulait depuis déjà quelques jours : la Classique hivernale 2018 aura lieu en plein centre-ville de Drummondville, à la patinoire réfrigérée Victor-Pépin, les 19 et 20 janvier.

Le vendredi soir, les Tigres de Victoriaville seront en action contre les Voltigeurs. Le lendemain à 15 h, ce sera au tour du

Phoenix de vivre pour une première fois l'expérience de la Classique hivernale.

« L'un des buts d'une organisation de hockey junior majeur, c'est d'avoir un impact dans sa communauté. Oui, ça se fait entre autres grâce à la présentation de 34 matchs locaux, mais aussi grâce à l'organisation d'événements d'envergure et la Classique en fait partie », souligne le président des Voltigeurs, Éric Verrier, tout en confiant qu'une belle rivalité règne entre les Voltigeurs et les deux adversaires de la Classique hivernale.

« J'ai déjà eu l'occasion d'annoncer aux maires de Victoriaville et Sherbrooke qu'ils viendront perdre un match en 2018 sur une patinoire extérieure. Ce sera évidemment un plaisir pour nous », a lancé Alexandre Cusson, maire de Drummondville.

Près de 6000 personnes sont attendues à chaque match extérieur.

Les Patriotes de l'UQTR pourraient aussi utiliser les installations afin d'y disputer une partie, ce qui constituerait une première dans le sport universitaire.

« Les retombées d'un tel événement sont extraordinaires. Lorsque la Classique a eu lieu à Shawinigan, ce fut l'événement le plus médiatisé de cette période au Québec », a mentionné le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau.

Notons par ailleurs qu'une troisième Classique hivernale aura lieu en 2019 à Shawinigan, qui accueillera également les Assises et le repêchage 2018 lors du 50e anniversaire de la LHJMQ et des Cataractes. Le site de Saint-Tite est encore envisagé, comme en 2015.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer