Un piège pour les Tigres?

Alexandre Goulet trône au sommet des marqueurs des... (Photo fournie, Denis Morin)

Agrandir

Alexandre Goulet trône au sommet des marqueurs des Tigres cette saison avec 70 points.

Photo fournie, Denis Morin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Bien que d'apparences inégales, le duel de mercredi soir, opposant les Tigres de Victoriaville au Phoenix de Sherbrooke, n'est pas sans inquiéter l'entraîneur-chef des Félins, Louis Robitaille.

« Cette partie là contre Sherbrooke, c'est un gros piège, résume-t-il. Nous avons averti les gars, il faudra être prêt. D'autant plus que nous les avons battus 7-2 lors de notre dernier match. Ils vont nous attendre de pied ferme ».

L'instructeur est d'autant plus craintif du fait que la rencontre est disputée en mercredi soir et que ses patineurs semblent avoir certains ennuis avec les milieux de semaines.

En dix matchs présentés les mercredis cette saison, les Tigres ont maintenu une fiche de trois gains contre sept revers. Ils ont perdu leurs trois derniers duels, dont un contre le pauvre Drakkar de Baie-Comeau, l'une des pires formations de la LHJMQ. Le Phoenix fait partie des tombeurs des Victoriavillois les mercredis, ils l'ont emporté 4-1, le 2 novembre.

« On est dû pour une bonne performance un mercredi soir. Il faudra se mettre dans la tête que cette partie contre Sherbrooke est le match le plus important présentement », explique Robitaille.

Au 8e rang

Avec 14 parties à disputer, les Félins se retrouvent au 8e rang du classement général du Circuit Courteau avec 64 points, deux de moins que les Saguenéens de Chicoutimi et les Screaming Eagles du Cap-Breton.

Même privés de leur capitaine, Tristan Pomerleau, victime d'une fracture de la mâchoire subie samedi, ils constituent une équipe dotée d'une offensive redoutable, menée par Alexandre Goulet, le 9e marqueur de la Ligue avec 70 points. La recrue Ivan Kosorenov est deuxième à 57 points, alors que les meneurs de l'an dernier, Maxime Comtois et Pascal Laberge, connaissent des moments difficiles avec respectivement 38 et 23 points.

Les Victoriavillois ont été accoutumés à se débrouiller avec une infirmerie passablement remplie depuis l'automne et se retrouvent maintenant avec une formation presque complète. Ils sont sur une séquence de quatre gains en six parties.

L'urgence de cumuler des victoires est d'autant plus grande du côté du Phoenix qui se retrouve maintenant dans l'inconfortable 17e position derrière le Drakkar et la dernière place donnant accès aux séries. En plus d'être jeunes et en reconstruction, les Sherbrookois devront se débrouiller en l'absence de certains éléments clés de leur alignement.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer