Les Screaming Eagles freinent les Tigres

Tyler Hylland a inscrit le but qui devait faire la différence en milieu de... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Tyler Hylland a inscrit le but qui devait faire la différence en milieu de deuxième période et le gardien Kyle Jessiman s'est occupé du reste afin de permettre aux Screaming Eagles du Cap-Breton de freiner à quatre la série de victoires des Tigres de Victoriaville, dimanche en mi-journée. La rencontre s'est soldée par la marque de 3-2.

« Nous avons disputé un de nos meilleurs matchs du voyage, nous ne leur avons permis que 20 lancers. Nous avons rivalisé jusqu'à la toute fin, obtenant une importante chance de marquer avec deux secondes à faire. Malheureusement, ça n'a pas tourné de notre bord », analyse l'entraîneur-chef des Félins, Louis Robitaille.

La tenue des gardiens de but a eu un fort rôle à jouer dans l'issue de cette rencontre. Peu sollicité, James Povall a paru faible sur au moins deux des trois filets des locaux. Pendant ce temps, Jessiman stoppait 29 des 31 tirs des Tigres. Il a notamment réalisé un petit miracle face à Maxime Comtois.

« Il a fait tout un arrêt en plongeant afin de le priver d'un but important. Au final, nous n'avons pas été assez opportunistes, alors qu'eux ont capitalisé sur leurs chances », ajoute l'instructeur.

C'est Jordan Ty Fournier qui a donné le ton à la rencontre au cours de la quatrième minute, venant ainsi hanter son ancienne équipe. Phélix Martineau a ajouté à l'avance sur un tir sur réception en supériorité numérique, avant que Pascal Laberge inscrive finalement son équipe à la marque. Le capitaine Tristan Pomerleau a nivelé la marque sur l'attaque à cinq avant la fin du premier engagement.

Les Tigres rentrent ainsi de leur voyage dans les Maritimes avec deux victoires sur une possibilité de trois et une confiance accrue. « On joue du bon hockey, Notre esprit d'équipe est plus fort qu'il était, ça a été un voyage très bénéfique », continue Robitaille.

Blessé au haut du corps lors d'un combat vendredi soir à Moncton, Félix Lauzon n'était pas de la partie. On en saura plus sur son état de santé en cours de semaine. Il ne devrait toutefois pas être en uniforme le week-end prochain alors que les Victoriavillois affronteront l'Océanic de Rimouski deux fois en autant de soirs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer