Les Tigres récoltent trois points contre les Cataractes

Les Cataractes de Shawinigan ont comblé un déficit... (Le Nouvelliste, François Gervais)

Agrandir

Les Cataractes de Shawinigan ont comblé un déficit de 6-3 pour battre les Tigres de Victoriaville 7-6 en prolongation.

Le Nouvelliste, François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

Les Tigres de Victoriaville ont récolté trois points sur une possibilité de quatre ce week-end face aux Cataractes de Shawinigan, l'emportant 3-1 samedi, avant de s'incliner 7-6 en prolongation, dimanche.

Le défi s'annonçait de taille pour la troupe de Louis Robitaille qui revenait tout juste d'un voyage en Abitibi, pendant que les Cataractes, la meilleure équipe au Canada, étaient frais et dispo. Comme si ce n'était pas suffisant, les Félins devaient se débrouiller sans une poignée de joueurs d'impact, dont Pascal Laberge et le capitaine Tristan Pomerleau.

« Je suis extrêmement satisfait de notre fin de semaine, tout était aligné contre nous : le calendrier, les blessés. Nous avons terminé la partie de dimanche avec seulement quatre défenseurs. Les gars ont pris la relève. Ils ne se sont pas servis d'excuses », analyse-t-il.

Les Victoriavillois n'ont permis que 19 lancers à la puissante attaque des Cataractes au cours de la rencontre de samedi. Dimanche, ils menaient 6-3 avec un peu plus de 25 minutes à jouer, mais sont finalement tombés en panne sèche.

« Nous avons juste manqué de gaz. Nous en étions à un quatrième match en cinq soirs, dont trois sur la route. On a jamais abandonné, on a travaillé fort, mais ils ont une équipe rapide et talentueuse », affirme Robitaille.

Alexandre Goulet a été le meilleur joueur des Tigres au cours de week-end. Il a amassé six points, dont quatre au cours de la rencontre de dimanche afin de prendre la tête des pointeurs victoriavillois, tout juste devant Félix Lauzon qui a aussi connu deux forts matchs, récoltant quatre points.

Un match pour une commotion cérébrale

Après Pascal Laberge, c'était au tour de Pierre-Olivier Demers d'être mis KO par un geste disgracieux. Victime d'une commotion cérébrale, ce dernier ratera la prochaine semaine et demie d'activité. Pour son geste, son agresseur, Louis-Philippe Fortin, a été suspendu pour un match.

En plus de Demers, Pomerleau, Laberge et Bradley Lalonde brilleront par leur absence, mercredi, quand les Tigres rendront visite au Phoenix de Sherbrooke. Laberge prend du mieux et pourrait être sur patins cette semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer