Patience pour les Cantonniers

Jordan Chabot, qui a connu de bonnes séries... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Jordan Chabot, qui a connu de bonnes séries éliminatoires l'an dernier avec les Cantonniers, a été nommé capitaine de la formation magogoise jeudi.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) CHRONIQUE / Toujours difficile en début de saison de prédire quels seront les principaux aspirants aux grands honneurs dans la Ligue midget AAA du Québec. 75 pour cent des joueurs sont de passage une seule saison avec le résultat que les équipes sont à rebâtir chaque année.

Or, force est d'admettre que les méchants Lions du Lac St-Louis, qui ont éliminé les Cantonniers la saison dernière en grande finale du circuit Denis Baillargé, font peur. On l'a vu lors de leur passage à Magog dans le calendrier préparatoire. Avec leurs vétérans de 16 et 17 ans, rapides, costauds, confiants, les champions défendants ne tarderont pas à imposer le rythme. Ce serait nouveau dans le cas des Lions qui ont l'habitude de débuter chaque année au ralenti.

Chose certaine, les Lions ne seront pas à plaindre à la ligne bleue avec des généraux comme Jeremie Bucheler et James Orr. Soit dit en passant, on est bien heureux de revoir Orr sur patins, lui qui s'était fracturé le cou la saison dernière.

Il faudra également avoir à l'oeil le Phénix du Collège Esther-Blondin. Quiconque a suivi les activités de la ligue l'an dernier sait pertinemment bien que cette équipe alignera possiblement les deux attaquants les plus dangereux du circuit en Samuel Poulin et Xavier Parent. J'ignore si ces deux patineurs déjà identifiés comme les deux meilleurs espoirs du prochain repêchage de la LHJMQ seront bien entourés avec le Phénix, mais avec ces deux gars-là dans l'uniforme, l'entraîneur Paulin Bordeleau n'aura pas trop à s'inquiéter pour son attaque qui sera dévastatrice.

Pour les férus de statistiques, je vous rappelle que Poulin et Parent ont amassé respectivement 48 et 47 points la saison dernière. Poulin en seulement 38 rencontres. Tout ça alors qu'ils étaient les cadets de la ligue à 14 ans seulement. Ils vont péter le feu cette année.

Le vendredi 7 octobre, ce sera la seule visite du Phénix à Magog. À mettre à votre agenda immédiatement.

Une prédiction : le Phoenix de Sherbrooke tentera par tous les moyens de repêcher dans les deux premiers rangs lors de la séance de sélection 2017 pour mettre la main sur un de ces deux prospects. Samuel Poulin est le frère de Nicolas, déjà dans l'uniforme du Phoenix.

Dans la division Coop, on m'indique qu'on pourrait assister à un retour en force du Blizzard du Séminaire St-François

Les Cantonniers

Et les adolescents de Félix Potvin dans tout ça? Un seul mot : patience. C'est la seule certitude avec un alignement relativement jeune comprenant dix joueurs de 15 ans, dont quatre défenseurs sur six et un des deux gardiens.

Comme toutes les équipes ont accès aux séries, il n'y pas urgence dans la cabane, sauf peut-être pour les plus chauds partisans qui ont soif de victoires. Félix Potvin et ses adjoints pensent développement et à long terme. Ça ne doit pas être si mauvais, car si on se souvient bien, les Magogois ont atteint la finale le printemps dernier après avoir terminé au cinquième rang du classement général. Encore pire, le Lac St-Louis avait terminé 11e. Dans le midget AAA, le calendrier régulier est un très long camp d'entraînement en vue des séries.

Reste que j'ai hâte de revoir Olivier Mathieu attaquer le filet adverse. Felip Bourdeau sera également à surveiller. Il y a des 15 ans dont j'ai hâte de voir la progression, notamment Max-Antoine Melançon du haut de ses six pieds un pouce et Gabriel Fontaine, un dynamo sur patins. À la ligne bleue, Jérémy Jacques est toute une acquisition.

Dans sept mois vous saurez si j'étais sur la coche comme dirait l'autre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer