Le recruteur-chef des Tigres aux commandes

Fraichement arrivé chez les Tigres de Victoriaville, le... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Fraichement arrivé chez les Tigres de Victoriaville, le nouveau directeur général Éric Veilleux laissera beaucoup de latitude à son recruteur-chef Pierre Cholette lors du repêchage de la LHJMQ samedi.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Le nouveau directeur général des Tigres de Victoriaville, Éric Veilleux, laissera beaucoup de place à son recruteur-chef, Pierre Cholette, en vue de la séance de repêchage de la LHJMQ de samedi.

Absent du Circuit Courteau au cours des deux dernières saisons, le nouvel homme de hockey des Victoriavillois ne considère pas avoir les connaissances appropriées pour faire de bons choix.

«Je ne les ai pas vu (les joueurs midget), je n'ai pas grand-chose à dire. Pierre (Cholette) est un vieux routier et il n'en est pas à son premier rodéo. Lui et ses dépisteurs ont fait tout un travail de préparation pendant toute la saison et ils connaissent bien la stratégie de l'organisation», explique-t-il.

Veilleux sera tout de même à pied d'oeuvre lors des différentes rencontres qui auront lieu au cours des journées de jeudi et vendredi avec les différents espoirs qui se retrouvent au haut de la liste de la formation. L'attitude des patineurs, leur comportement lors de ces entretiens pourraient être déterminantes lorsque les Tigres prendront la parole au 17e rang total.

Les Victoriavillois n'ont effectivement plus leur choix de premier tour, l'ayant cédé aux Wildcats de Moncton lors du repêchage de 2015 afin d'obtenir un choix de deuxième ronde. Il parleront toutefois à la place des Olympiques de Gatineau, ayant obtenu leur premier choix dans la transaction envoyant Yan-Pavel Laplante et Tommy Veilleux en Outaouais.

«Lorsqu'on participe aux assises comme entraîneur, c'est un peu des vacances, on relaxe et rencontre des gens, comme directeur général, c'est un autre beat», admet-il.

Des transactions à prévoir

Éric Veilleux, a effectué une première transaction, vendredi matin, faisant l'acquisition du gardien de but de 17 ans, William Hardy-Murray, en retour d'un choix de neuvième ronde au repêchage de samedi.

Choix de 12e tour des Sea Dogs de Saint John, le cerbère originaire de Pont Rouge a disputé la dernière saison avec les Typhon de Québec dans le circuit midget espoir. Il n'a pas été en mesure de percer l'alignement du Blizzard du Séminaire Saint-François chez les midget AAA.

Du haut de ses 6 pieds 2 pouces et 215 livres, il possède un gabarit intéressant à condition d'être en mesure de développer son potentiel. Il devient le quatrième gardien de l'alignement victoriavillois, derrière Olivier Tremblay, James Povall et Dario Latessa. Cette transaction de profondeur était devenue nécessaire vu la décision d'Antoine Boislard d'accrocher ses jambières.

Veilleux considère également sa défensive un peu âgée et est disposé à se départir d'un de ses quatre joueurs de 20 ans. Puisque les Tigres visent les grands honneurs d'ici la fin de la saison 2017-18, il sera également enclin à céder d'autres choix au repêchage afin d'obtenir des joueurs de 17 à 19 ans en mesure de contribuer immédiatement.

«Il y a des joueurs que nous avons ciblés, mais pour l'instant les prix ne sont pas comme on les aime », mentionne-t-il.

Les Tigres miseront également sur le repêchage européen afin d'ajouter à leur profondeur et d'ajouter les morceaux manquants à leur alignement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer