Les Tigres en arrachent enfin une

Alexandre Goulet a marqué deux fois afin de... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Alexandre Goulet a marqué deux fois afin de permettre aux Tigres de remporter une première victoire.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Les Tigres de Victoriaville ont échappé à l'élimination une première fois, mercredi soir, remportant une victoire de 4-2 sur les Wildcats de Moncton a l'occasion d'un autre match âprement disputé.

Chacune des rencontres entre les deux adversaires s'est révélée être une véritable guerre de tranchées. Après avoir vu les trois premières rencontres leur glisser entre les doigts, ils ont un peu mieux contrôlé leurs émotions et ont provoqué la tenue d'un cinquième match qui aura lieu vendredi, au Colisée Desjardins.

« La première est la plus difficile à aller chercher, elle nous enlève beaucoup de pression et fait en sorte que nos joueurs y croient encore plus », statue l'entraîneur-chef victoriavillois, Bruce Richardson.

Victime de leur indiscipline, les Tigres ont vu les Wildcats marquer trois fois à 5 contre 3, mardi. Hier, c'était leur tour de profiter d'une supériorité de deux hommes pour s'inscrire au pointage. À armes égales, ils ont continué sur leur lancer, dominant la rencontre d'un bout à l'autre. Après 13 minutes de jeu, les visiteurs n'avaient pas encore de tir au but.

« Nous n'avions pas le droit à l'erreur, nous ne voulions pas que ça se termine aujourd'hui, alors nous avons fait le nécessaire. Nous avons été dans leur face toute la rencontre et nous sommes demeurés disciplinés. C'est ce qui a fait la différence », résume le capitaine des Félins, Tristan Pomerleau.

Alexandre Goulet a donné les devants aux siens en fin de première, mais Connor Garland a créé l'égalité quelques instants plus tard sur le troisième tir des Monctoniens. Refusant de se laisser abattre, les Victoriavillois ont inscrit les deux filets suivants. Zack McEwen a donné un dernier espoir aux Wildcats en mi-chemin en troisième grâce à une belle pièce de jeu individuelle, mais Maxime Comtois a permis aux siens de respirer, marquant dans un filet désert avec 21 secondes à faire.

Garland, un joueur marqué

Connor Garland est probablement le meilleur joueur de la LHJMQ et il en a encore fait la démonstration, mercredi. Même s'il faisait l'objet d'une surveillance rapprochée, il a décoché 9 des 26 tirs de son équipe et a inscrit son troisième but des séries.

« C'est un joueur d'exception, il est tout petit et il est comme une couleuvre. Il a une bonne tête de hockey et il triche, ce qui nous oblige à laisser un trou entre nos attaquants et nos défenseurs lorsque nous sommes à l'attaque, explique Richardson. Il n'y a pas de recette miracle, il faut continuer de le frapper ».

Et les Tigres n'ont pas manqué de la frapper au cours des deux derniers matchs. Mathieu Ayotte a d'ailleurs reçu une inconduite de partie pour lui avoir servi une violente mise en échec en fin de deuxième tiers.

« Il faut toujours garder un oeil sur lui. Nous le détestons et nous nous faisons un plaisir de le frapper pour le sortir de son match », confesse Pomerleau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer