Les Cantonniers au bord du gouffre

Les Cantonniers ont perdu les services de leur... (Photo archives, La Tribune)

Agrandir

Les Cantonniers ont perdu les services de leur meilleur marqueur, Olivier Mathieu, dès la 13e minute de jeu.

Photo archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Cantonniers de Magog n'ont plus le choix. Défaits 3-1 vendredi à Saint-Augustin, les adolescents de Félix Potvin sont au bord du gouffre dans leur série huitième de finale trois de cinq les opposant au Blizzard du Séminaire St-François qui mène maintenant 2-1 dans cette série qui pourrait prendre fin samedi soir si ces derniers enregistraient une troisième victoire d'affilée face aux Magogois.

Si les Cantonniers évitent l'élimination, les deux équipes reviendront à Magog dimanche pour le match numéro cinq. Mais avant de penser à une rencontre décisive, les Cantonniers devront trouver une façon de percer le mystère Tristan Côté-Cazenave, portier du Blizzard qui a été pris en défaut seulement deux fois lors des deux victoires siens.

Vendredi, c'est Hugo Lamarche qui a été le seul à tromper sa vigilance dans la 16e minute du troisième tiers. Le but de Lamarche provoquait l'égalité 1-1 et tout laissait croire qu'on se dirigeait vers une prolongation. Or, à peine moins de deux minutes plus tard, Guillaume St-Pierre jetait une douche froide chez les Cantonniers en logeant le disque derrière le gardien Justin Blanchette. Les gagnants ont ajouté un troisième but lorsque Blanchette avait été remplacé par un sixième attaquant dans la dernière minute de jeu.

D'Orio remplacé

Félix Potvin a osé en envoyant son gardien recrue dans la mêlée à la place du vétéran Alex D'Orio. Blanchette a fait face à 22 tirs, tandis que les Cantonniers dirigeaient 26 rondelles vers Côté-Cazenave, première étoile de la joute.

Les Cantonniers ont perdu les services de leur meilleur marqueur, Olivier Mathieu, dès la 13e minute de jeu du match lorsqu'il a écopé d'une punition d'extrême inconduite de partie pour mise en échec par derrière.

L'attaque massive des Magogois a continué d'être en panne sèche dans cette série. Blanchi à nouveau vendredi, le jeu de puissance des Cantonniers est maintenant 0 en 16 avec un homme en plus.

« Nos bonnes chances de marquer ne sont toujours pas là, même si ce fut un peu mieux dans cette rencontre. Ce n'est pas terminé, mais on s'aiderait si on parvenait à marquer les premiers. Le Blizzard prend les devants et passe le reste du match à reculer et à fermer le jeu. On avait quand même réussi à faire 1-1, mais une erreur de notre part et ils ont repris les devants. Ils sont opportunistes », a raconté Félix Potvin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer