Ayotte coupe les ailes du Phoenix

Mathieu Ayotte a récupéré une rondelle libre afin... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Mathieu Ayotte a récupéré une rondelle libre afin de donner les devants aux siens en deuxième

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(VICTORIAVILLE) Le Phoenix pensait bien récolter un deuxième gain en autant de sorties en visitant les Tigres à Victoriaville mercredi soir. Malgré une meilleure performance, les Sherbrookois ont vu Mathieu Ayotte et le gardien Olivier Tremblay leur voler un point en prolongation. Marque finale : 3 à 2 Victoriaville.

Le portier Evan Fitzpatrick a également donné tout un spectacle en étant efficace devant sa cage tout comme son homologue. Il restait seulement à savoir qui allait flancher en premier lors de la supplémentaire.

Tremblay a frustré coup sur coup Daniel Audette et Julien Pelletier sur des surnombres dans les dernières minutes de jeu, alors que Mathieu Ayotte, lui, n'a pas raté sa chance en déjouant Fitzpatrick avec un tir de loin, complétant ainsi un doublé.

« Le trio de Guillaume Gauthier, Hugo Roy et Julien Pelletier a été ma meilleure ligne ce soir, constate l'entraîneur Stéphane Julien. Ils ont obtenu beaucoup de chances de marquer. Surtout Pelletier et même Audette lors d'une échappée. Tremblay a fait le travail, mais Fitzpatrick a aussi fait les bons arrêts aux bons moments. »

« On doit donner tout le crédit au gardien adverse, estime Guillaume Gauthier. On méritait un meilleur sort, mais on a empoché un point quand même. Chaque point demeure important et on les prendra tous d'ici la fin de saison. »

Une domination évidente

Après un début de match sans histoire, Joey Sansoni s'est faufilé entre les défenseurs du Phoenix en milieu de première période pour ensuite déjouer Evan Fitzpatrick entre les jambières après un choc entre son bâton et celui d'un défenseur sherbrookois.

Peu après, Olivier Tremblay a permis à son équipe de conserver l'avance d'un but en volant Pelletier avec la mitaine.

La soirée parfaite de Tremblay n'a pas duré longtemps. Dès les premières secondes du second vingt, Gauthier a fait bouger les cordages avec un puissant tir dans la lucarne grâce à son 32e de la saison.

Malgré une domination évidente des Oiseaux, les hommes de Bruce Richardson ont repris l'avance en fin de période alors que tous les joueurs cherchaient la rondelle autour de Fitzpatrick, à l'exception de Mathieu Ayotte.

Le jeu défensif n'aura pas servi la cause des Félins au dernier tiers. Les 1791 spectateurs présents à l'Amphithéâtre Gilbert-Perreault voyaient le Phoenix se montrer beaucoup plus insistant que son adversaire et ce qui devait arriver arriva : Chase Harwell a nivelé la marque avec un tir du cercle des mises en jeu avec moins de huit minutes à jouer.

Mathieu Ayotte a par la suite mis fin au débat malgré les attaques subséquentes de Sherbrooke.

« Kevin Gilbert venait d'encaisser une lourde mise en échec et se trouvait encore au sol peu avant le but en prolongation à trois contre trois, ce qui a créé une brèche », précise Stéphane Julien.

Notons en terminant qu'une seule punition mineure a été appelée durant tout le match.

« D'après moi, les arbitres ont quelque chose demain matin et voulaient se coucher tôt! Ils auraient pu lever le bras à quelques reprises même si le jeu est demeuré assez propre du début à la fin », lance le pilote du Phoenix, qui a préféré en rire tout comme son confrère Bruce Richardson.

Le Phoenix recevra les Wildcats de Moncton vendredi au Palais des sports.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer