Ces étoiles qui attirent les foules

Le joueur des Wildcats de Moncton Conor Garland possède... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le joueur des Wildcats de Moncton Conor Garland possède tout un lancer, mais avant tout, il est l'un des meilleurs fabricants de jeux de la LHJMQ.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) CHRONIQUE / Il n'y a peut-être pas de joueurs vedettes de la trempe de Sidney Crosby qui remplissent les arénas de la LHJMQ cette saison. Mais il y a encore des étoiles qui attirent dans le circuit. Mon dernier séjour en Abitibi m'a inspiré cette chronique. Parce que quatre des dix meilleurs joueurs du circuit s'y trouvent. Voici donc mon top 10 réunissant tous ces hockeyeurs qui font jaser aux quatre coins de la Ligue. Ceux du Phoenix exclus.

1. Julien Gauthier

Certains ne seront pas d'accord avec moi. J'assume toutefois mon choix. Le joueur le plus impressionnant à voir évoluer dans la LHJMQ actuellement est nul autre que Julien Gauthier. Il vient tout juste d'avoir 18 ans et il est rapide comme pas un. À 6'4'' et 224 livres, l'attaquant des Foreurs ne s'en laisse pas imposer. Le membre de l'équipe canadienne de hockey junior a marqué 29 buts à ses 30 derniers matchs. Il constitue un choix potentiel de première ronde au prochain encan. Gauthier étalera d'ailleurs tout son talent samedi au Palais des sports.

2. Anthony Beauvillier

Son jeu collectif fait écarquiller les yeux de tous les amateurs de hockey. Même s'il a été peu utilisé par Équipe Canada au dernier championnat mondial, Beauvillier a profité de cette vitrine pour démontrer son talent. Il n'a joué que 23 parties, ce qui n'empêche pas le capitaine des Cataractes de Shawinigan de collectionner les points : 19 buts et 24 mentions d'aide. Le choix de première ronde des Islanders de New York aura la chance de se faire valoir un jour dans la LNH. D'ici là, il a une coupe Memorial à gagner avec les Cataractes.

3. Conor Garland

L'éternel sous-estimé avec Daniel Audette. Imaginez : malgré ses 92 points en 39 parties, Conor Garland voit Gauthier et Beauvillier le surpasser dans mon top 3. Moi-même je le sous-estime fort probablement. Tout comme l'organisation américaine, qui l'a ignoré lors de la sélection de la formation des États-Unis aux Mondiaux. Et pourtant, personne ne domine autant que lui cette saison dans la LHJMQ. Il est devenu le cauchemar des gardiens l'an dernier avec ses 129 points. Le joueur des Wildcats de Moncton possède tout un lancer, mais avant tout, il est l'un des meilleurs fabricants de jeux de la LHJMQ.

4. Dmytro Timashov

Il n'a pas perdu de temps pour se faire remarquer par les amateurs de Shawinigan : Dmytro Timashov a inscrit quatre mentions d'aide à sa première partie dans l'uniforme des Cataractes pour ainsi porter son total de points à 60 après 31 rencontres. L'ancien Rempart est l'un des plus rapides de la LHJMQ. Ce qui a aidé l'Ukrainien ayant grandi en Suède à rafler le titre de recrue de l'année la saison dernière. Ce choix de cinquième ronde des Maple Leafs de Toronto est un « passeur extraordinaire » et un « amoureux du hockey », selon son ancien entraîneur Philippe Boucher.

5. Timo Meier

Puisqu'il évoluait à Halifax jusqu'à la semaine dernière, je n'ai pas souvent eu la chance de le voir jouer en vrai. La bonne nouvelle pour les amateurs sherbrookois, et la mauvaise pour l'organisation du Phoenix, c'est qu'ils pourront le voir à l'oeuvre plus régulièrement maintenant qu'il évolue pour les Huskies. Repêché au neuvième rang en première ronde par les Sharks de San Jose, le Suisse est reconnu pour sa vitesse et sa finition autour du filet, ce qui lui rapporte 41 points en 25 parties. Il sera d'ailleurs en action dès mercredi soir au Palais des sports.

6. Thomas Chabot

Ouf, ça commence à se compliquer. Simplement parce que le choix est varié. Allons-y avec Thomas Chabot. L'espoir des Sea Dogs de Saint John demeure l'un des hockeyeurs les plus agréables à observer sur la surface glacée grâce à son efficacité. Ce n'est pas pour rien qu'il a été sélectionné au 18e rang à l'encan de la LNH. Sa vision du jeu, sa mobilité, son gabarit et son flair offensif font de lui l'un des meilleurs défenseurs du circuit, sinon le meilleur.

7. Nicolas Aubé-Kubel

Il aurait bien pu participer aux derniers Mondiaux de hockey junior, mais il se trouve sur le mauvais territoire : celui de la LHJMQ. Sérieusement, voilà LE grand oublié par Équipe Canada. Mais les Flyers de Philadelphie ont pensé à lui au moment de le choisir en deuxième ronde en 2014. Du haut de la galerie de presse, j'ai toujours trouvé qu'il était le patineur le plus rapide de la LHJMQ. C'est ce qui rend l'attaquant des Foreurs si populaire auprès des fans.

8. Francis Perron

Je croyais que le représentant des Huskies aurait obtenu son billet pour la Finlande durant le temps des Fêtes. Mais lui aussi, il ne parle pas la bonne langue. Non seulement il remplit le filet adverse, mais en plus, il demeure si efficace en défensive, en désavantage numérique plus particulièrement, ce qui aurait grandement servi la troupe canadienne à son dernier match. Pourquoi inclure un choix de 7e ronde en 2014 dans ce top 10? Parce que ses 66 points en 36 parties font de lui le deuxième meilleur pointeur de la LHJMQ. Et on aime ça les scoreurs!

9. Pierre-Luc Dubois

Le nom de Pierre-Luc Dubois ne vous dit rien? Donc comment peut-il être un joueur qui attire les foules? Les amateurs d'ici gagnent à mieux connaître le jeune attaquant des Screaming Eagles du Cap-Breton. En raison de son âge (17 ans), il n'a pas encore été repêché par une équipe professionnelle, mais ce n'est qu'une question de temps. Son acharnement le rend spectaculaire, son talent offensif aussi. Il possède la charpente idéale pour percer dans la LNH. Profitons-en pendant qu'il se trouve encore dans la LHJMQ.

10. Vitalii Abramov

Tout nouveau dans le circuit Courteau, l'attaquant des Olympiques de Gatineau fait parler de lui partout où il passe. Il est bâti dans le moule russe. Petit, rapide, agile. Pour être franc, c'est probablement l'un des noms que j'entends le plus souvent cette saison. L'effet de nouveauté? Peut-être. Mais rien ne lui enlèvera ses 62 points en 42 parties, ce qui le place au 7e rang des meilleurs pointeurs. La recrue de l'année? Ça regarde bien!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer