Les Voltigeurs trébuchent, puis se relèvent

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Après avoir connu la défaite à leurs deux premiers affrontements, les Voltigeurs de Drummondville ont terminé leur voyage dans les Maritimes en beauté, remportant un gain de 3-2, en prolongation, face aux Mooseheads, dimanche en fin de journée, à Halifax.

Jérémy Way-Gagnon a choisi le bon moment pour inscrire son premier but dans la LHJMQ. Le patineur de 17 ans a trompé la vigilance du gardien Éric Brassard à mi-chemin de la période de surtemps afin de permettre aux siens de remporter une 17e victoire cette saison. Fait intéressant, les Drummondvillois n'ont pas encore perdu cette saison lorsque la rencontre va au-delà des 60 minutes réglementaires.

« C'est exceptionnel ce qu'ils ont été en mesure de réaliser. Nous avons disputé trois parties et un peu plus en seulement 48 heures et, malgré tout, nous étions encore impliqués physiquement, nous bloquions des lancers. Nous avons une équipe relativement jeune et je suis impressionné par sa force de caractère », commente l'entraîneur-chef, Dominic Ricard.

Ce dernier a attribué ce gain au travail d'une vingtaine de joueurs fiers, mais aussi au leadership des vétérans qui ont su montrer l'exemple tout au long du match. « Ils ont eu une grosse influence », suggère-t-il.

S'ils affichent la pire défensive du Circuit Courteau depuis le début de la campagne, force est d'admettre que les Rouges ont bien fait au cours de la rencontre de dimanche, limitant leurs adversaires à 22 lancers. Les Mooseheads ont pris les devants en première période, mais les visiteurs sont revenus à la charge avec deux buts en fin de deuxième et début de troisième. Maxime Fortier a envoyé tout le monde en prolongation avec son 18e de la saison, inscrit avec un peu plus de six minutes à faire au cadran.

Islanders 5, Voltigeurs 1

La veille, à Charlottetown, les Voltigeurs ont connu une très mauvaise deuxième période et les Islanders en ont profité pour remporter un gain facile de 5-1. Alex Barré-Boulet a été le seul à s'inscrire à la marque du côté des visiteurs. Le petit attaquant a inscrit la moitié des buts de son équipe au cours du voyage.

Contrairement à Barré-Boulet, l'attaque à cinq des Drummondvillois est léthargique. Elle a été blanchie en 15 occasions au cours du week-end. La rencontre de samedi face aux Islanders a été la pire à ce chapitre. Ils n'ont rien pu générer même s'ils ont eu un homme en plus à huit occasions.

Barré-Boulet compte maintenant 20 buts et 46 points en seulement 32 matchs, il n'est qu'à cinq points de son sommet personnel atteint l'année dernière. Ennuyé par un virus, son fidèle compagnon de trio, Michael Carcone n'a pas été en mesure de disputer plus de deux périodes au cours du week-end. Il n'est pas revenu en troisième à Charlottetown. Il devrait être de retour au jeu vendredi, alors que le Phoenix de Sherbrooke sera de passage au Centre Marcel Dionne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer