Une équipe d'expansion : la bonne décision

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Jocelyn Thibault et son groupe croient avoir gagné leur pari. Avant de voir naître le Phoenix de Sherbrooke, deux choix s'offraient à eux : bâtir une équipe d'expansion ou acheter les MAINEiacs de Lewinston. La première option s'est avérée la meilleure.

« Avec un peu de recul, je crois que nous avons pris une bonne décision, estime l'actionnaire. Nous savions que les deux premières saisons allaient être difficiles et que par la suite, nous aurions la chance de bâtir une équipe à notre goût pour finalement aspirer au championnat cette année. C'est exactement ce qui arrive. »

Le vice-président Hockey voit l'avenir du Phoenix d'un bon oeil. En partie grâce au travail du DG Patrick Charbonneau.

« Si nous n'avions pas été satisfaits du travail de Patrick Charbonneau ou même de Judes Vallée, nous n'aurions pas prolongé leur contrat, dit-il. Nous devions être justes envers eux. Ils avaient un travail de construction à réaliser et ils ont fait un bon boulot. »

Si le Phoenix échoue cette saison, il pourra très bien se reprendre l'an prochain selon lui :

« Je pense que le Phoenix peut connaître du succès lors des deux prochaines saisons. Devant les buts, la situation pourrait être identique. Si Carl Neill et Jérémy Roy reviennent la saison prochaine, la défensive demeurera excellente. Et à l'attaque, rien n'est décidé en ce qui concerne le départ de certains vétérans. Peu importe, on a semé des graines dans le passé et on récoltera le fruit de notre travail cette année et peut-être même l'an prochain. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer