Repêchage: le Phoenix a dû faire preuve d'originalité

Alain Charbonneau, recruteur en chef, et Patrick Charbonneau,... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Alain Charbonneau, recruteur en chef, et Patrick Charbonneau, directeur général, ont dû faire preuve d'imagination en fin de semaine pour améliorer le Phoenix sans hypothéquer l'avenir de l'équipe.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Phoenix a dû faire preuve d'originalité lors du repêchage de la LHJMQ présenté à Sherbrooke. Le directeur général Patrick Charbonneau a ainsi réalisé quelques acrobaties samedi pour améliorer son équipe sans hypothéquer le futur.

« Mon défi était d'être original! » a avancé celui qui ne possédait pas de choix au premier tour.

Les transactions ont d'ailleurs volé la vedette aux sélections pour le Phoenix. Trois joueurs ont quitté Sherbrooke et deux attaquants d'expérience compléteront un alignement déjà bien ficelé.

« Lorsque nous repêchions nos nouveaux espoirs, il fallait se souvenir qu'il n'y aura pas beaucoup de postes disponibles la saison prochaine. Cependant, les vétérans Guillaume Gauthier et Julien Pelletier pourront bien compléter nos deux premiers trios déjà composés de bons passeurs », croit le DG.

« On aimait beaucoup Gabriel Fontaine, mais il fallait donner pour recevoir, poursuit-il au sujet des transactions effectuées. Je devais améliorer l'attaque tout en protégeant notre défensive qui sera l'une des meilleures dans la ligue. En ce qui concerne le départ de Lucas Thierus, on n'avait pas beaucoup de place pour lui sur nos premiers trios. »

«Jason Imbeault est un athlète de grande taille qui évoluait dans une équipe mature.»


Des joueurs d'avenir

En ce qui a trait aux sélections, le recruteur en chef Alain Charbonneau s'est dit plus que satisfait :

« On a ajouté du talent offensif et de la rapidité. En plus, certains de nos nouveaux joueurs possèdent un bon gabarit. »

Ce dernier a résumé ses trois premiers choix de cette façon :

« Jason Imbeault est un athlète de grande taille qui évoluait dans une équipe mature et il a donc dû jouer avec des coéquipiers plus âgés et gagner sa place, ce qu'il devra faire cette année. Logan Johnston est imposant et progresse rapidement. Il a appris à compter dès buts cette saison et c'est tout ce qui lui manquait. Pour ce qui est de l'ailier Brock MacLeod, je le compare à Yanic Perreault : un coup de patin moyen, mais très habile et spectaculaire. »

« Les joueurs que nous avons sélectionnés en 4e ronde, nous pensions même les prendre au second tour », décrit le DG Patrick Charbonneau.

Autre acquisition intéressante? Le frère de Jérémy Roy.

« Nicolas Roy ne nous intéressait pas seulement parce qu'il était le frère de Jérémy, promet Alain Charbonneau. Il est très intelligent et son développement est loin d'être terminé. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer