Dossier Veleno: Courteau comprend la frustration des autres clubs

Le commissaire Gilles Courteau... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Le commissaire Gilles Courteau

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Si plusieurs organisations se réjouissent aujourd'hui de l'arrivée d'un joueur de la trempe de Joseph Veleno dans la LHJMQ, ces mêmes équipes se disent toutefois frustrées par la façon de procéder de Hockey Canada. Le commissaire du circuit, Gilles Courteau, comprend d'ailleurs très bien leur frustration.

Rappelons qu'au départ, Joseph Veleno n'avait pas obtenu son statut de joueur exceptionnel lui permettant d'évoluer chez les juniors à l'âge de 15 ans seulement, comme l'ont fait David McDavid, John Tavares et Aaron Ekblad notamment.

Mais une fois l'ordre de sélection du repêchage 2015 connu, la famille Veleno a relancé Hockey Canada, qui a finalement accepté de lui octroyer ce statut jeudi à moins de 48 h de l'encan, ce qui change les plans de plusieurs équipes puisque Veleno est considéré comme le meilleur espoir, devant Maxime Comtois, Antoine Morand et Shane Bowers.

«Je peux comprendre la frustration de plusieurs clubs d'avoir appris cette nouvelle à 48 h du repêchage, mais mon rôle est de m'assurer que les meilleurs hockeyeurs évoluent dans notre circuit, a expliqué M. Courteau lors du point de presse annuel du commissaire, vendredi. On sait qu'une séance de sélection demande beaucoup de préparation. On devait toutefois être en mesure de permettre à Joseph Veleno de jouer ici.»

Malgré tout, Courteau se réjouit grandement de l'ajout de Veleno au sein du circuit dès la saison prochaine.

«C'est la première fois qu'un joueur de 15 ans évoluera dans la LHJMQ en tant que joueur exceptionnel, a-t-il dit. Les circonstances ne sont pas idéales puisque nous l'avons appris à 48 heures du repêchage. Par contre, il s'agit d'une excellente nouvelle. Lors de la séance de sélection, ce jeune homme vivra une expérience mémorable. Il sera un atout pour notre circuit et pour les autres joueurs qui pourraient être tentés de soumettre leur demande.»

Gilles Courteau promet que la décision a été prise par Hockey Canada.

«La Ligue n'aurait pas pu juger s'il est un joueur extraordinaire ou non. Par contre, on aurait pu refuser de permettre aux joueurs exceptionnels d'accéder à notre circuit. Il faut savoir que le processus d'évaluation de Hockey Canada est extrêmement rigoureux, parce que cet organisme est conscient de ce que ça représente», ajoute Courteau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer