Martin Raymond croit que Stamkos joue blessé

Steven Stamkos jouerait contre le Canadien de Montréal... (Archives, La Presse)

Agrandir

Steven Stamkos jouerait contre le Canadien de Montréal avec une blessure à la main.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) L'ancien entraîneur du Lightning de Tampa Bay Martin Raymond explique en partie le piètre rendement de Steven Stamkos contre le Canadien de Montréal par une blessure à la main. Le joueur vedette ne serait effectivement pas au sommet de sa forme.

«Je n'ai pas d'information à donner à ce sujet, mais c'est ce qui circule. Quand on le voit lancer peu ou pas du tout au filet, c'est une indication. Après avoir marqué lors du dernier match, il a échappé son bâton», explique-t-il.

Cela dit, l'entraîneur estime que le Canadien fait tout de même du bon travail afin de contrôler l'un des meilleurs attaquants de la LNH. On lui oppose les meilleurs éléments défensifs et ils ne lui donnent que très peu d'espace pour prendre de la vitesse.

«Chapeau à Carey Price et au Canadien qui réussi à tenir Stamkos en échec. Il a fait quelques buts, mais il est loin de jouer aussi bien qu'il est capable de le faire», ajoute l'instructeur-chef des Voltigeurs de Drummondville.

Un match d'enfer

Après avoir pris les devants 3-0 dans la série les opposants au CH, le Lightning a semblé quelque peu nonchalant au cours des deux derniers affrontements et Martin Raymond s'attend à ce que le meilleur match de la série soit ce mardi.

«Ce sera un match d'enfer, prévoit-il. Le Lightning joue chez lui et ne veut absolument pas retourner à Montréal pour un septième match, il jouera avec l'énergie du désespoir. Le Lightning est la meilleure équipe à domicile cette saison et la foule sera très enthousiaste. Si on dit que les partisans sont délirants au Centre Bell, ils ne sont pas piqués des vers à Tampa Bay non plus», analyse-t-il.

Concernant les chances du Canadien de devenir la cinquième équipe à revenir d'un déficit de 0-3, Raymond y croit, d'autant plus que les Montréalais ont généralement mieux joué que leurs adversaires au cours des cinq premiers matchs, mais ont manqué d'opportunisme.

«C'est sûr que ce sont deux très bonnes équipes et que chaque partie peut aller d'un bord comme de l'autre, mais le Lightning a été plus opportuniste au cours des trois premiers matchs et le Canadien bénéficie présentement du retour du balancier. Quand tu joues bien, à un moment donné, la chance te sourit», résume-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer