Repêchage : «Un succès sur toute la ligne»

C'est plus de 1000 nuitées qui ont été réservées par les 18 équipes du circuit... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) C'est plus de 1000 nuitées qui ont été réservées par les 18 équipes du circuit Courteau - y compris le Phoenix - pour les assises et le repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) qui s'étendront du 2 au 6 juin à Sherbrooke.

Il s'agit d'un nombre équivalent à celui de l'an passé, dont on avait estimé les retombées économiques à quelque 1,3 M$ pour la région. Les hôtels Delta de Sherbrooke, le Président, le Comfort INN et le Floral affichent notamment tous complet pour la journée la plus achalandée, soit celle du vendredi 5 juin, veille du repêchage. Des chambres sont également réservées dans des hôtels de la région d'Orford pour les familles des joueurs et les médias, qui ne sont pas comptabilisés par le Phoenix de Sherbrooke, mais qui ne sont pas à négliger soutient la directrice aux opérations du club sherbrookois, Sylvie Fortier.

«Il y a l'impact des retombées économiques touristiques, mais il ya surtout la visibilité sur laquelle il faut aussi insister. Toutes les équipes ont leurs médias qui les suivent et qui font des reportages sur leur équipe, les transactions, les joueurs repêchés, et qui parlent de Sherbrooke. C'est une visibilité incroyable pour la Ville et l'organisation du Phoenix», fait-elle valoir.

Pas de déficit

Par ailleurs, selon ce que La Tribune a appris de plusieurs sources près de la LHJMQ, un montant récurrent de plus de 50 000 $ serait octroyé aux équipes de la LHJMQ pour les assister dans l'organisation des assises de la ligue et du repêchage à partir de cette année, un montant cinq fois plus élevé que le montant qu'aurait reçu le Phoenix de Sherbrooke l'an dernier.

Ni le Phoenix ni la LHJMQ n'ont voulu confirmer les montants, mais le porte-parole du circuit Courteau, Photi Sotiropoulos, a néanmoins admis «qu'il ne devrait plus y avoir aucune inquiétude quant à la solvabilité de cet événement-là [le repêchage]»

«Un post-mortem a été fait après le repêchage l'an dernier. Est-ce que les montants ont été ajustés après le compte-rendu? Je ne peux rien affirmer, mais un processus de travail très rigoureux a été fait et on a fait des ajustements très importants», indique M. Sotiropoulos.

Rappelons que l'an dernier, le Phoenix avait dû éponger un déficit de près de 40 000 $ après avoir accueilli les 17 autres équipes du circuit Courteau. Une subvention de 17 200 $ du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, Yves Bolduc, a payé une partie de ce déficit. La Ville de Sherbrooke, par l'entremise du Fonds récréotouristique de Destination Sherbrooke, avait contribué en 2014 pour un montant de 10 000 $ à la tenue de l'événement tandis qu'un montant de 13 000 $ a été accordé pour l'édition 2015 du repêchage. Sylvie Fortier a rappelé que le Phoenix avait établi de nouveaux standards quant à la tenue du repêchage l'an dernier et assure que «la prochaine édition sera un succès sur toute la ligne.»

«Le défi cette année, c'est de ne rien oublier; de ne pas se faire trop confiance», renchérit Mme Fortier.

Les surplus amassés par le biais du repêchage doivent essentiellement servir à augmenter le Fonds d'études des joueurs du Phoenix.

Le repêchage a lieu le 6 juin à compter de 10 h. L'admission est gratuite et les portes du Palais des sports ouvrent à 9 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer