Un Phoenix moins fort, mais loin d'être mort

Cameron Darcy... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Cameron Darcy

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Sherbrooke) C'est toujours privé de Daniel Audette (pneumonie) et de Jérémy Roy (haut du corps) que le Phoenix de Sherbrooke tentera d'enregistrer un troisième gain consécutif contre les Voltigeurs de Drummondville, ce mercredi soir, au Palais des sports.

Mais contrairement aux deux années précédentes, le Phoenix a maintenant les éléments pour pallier l'absence de ses meilleurs joueurs et espérer partir avec deux points supplémentaires en poche. Tant à l'attaque qu'à la défense, le centre Cameron Darcy et le défenseur Alexis Vanier rendent de précieux services depuis qu'ils ont été acquis par la formation sherbrookoise. Auteur de 11 buts et 25 points en 16 matchs depuis son arrivée, Cameron Darcy a non seulement relancé sa saison, lui qui avait été limité à un maigre but en 19 parties à Cap-Breton, mais il a apporté une toute nouvelle dimension à l'offensive des Oiseaux.

« Darcy est régulier comme une horloge depuis qu'il est arrivé et il va très bien, opine le pilote sherbrookois. En plus, les deux Suisses ont retrouvé le chemin des points. Ça augure bien. »

Le principal intéressé dit quant à lui ne pas ressentir de pression supplémentaire de produire ce soir même si ses coéquipiers risquent de se tourner vers lui pour alimenter l'attaque.

« Je n'y pense pas vraiment, relate Darcy. J'essaie juste de faire de mon mieux. Je n'avais même pas réalisé que j'avais autant de points. Je suis heureux ici et ça m'aide à avoir une bonne mentalité et d'être bien sur la glace. Je vais me présenter et faire tout ce que je peux pour aider l'équipe à gagner. »

À la ligue bleue du Phoenix, l'imposant Alexis Vanier à s'avère quant à lui une présence rassurante pour l'ensemble de l'équipe. Et comme le montrent les quatre points qu'il a obtenus au cours des quatre derniers matchs, il peut également contribuer à l'attaque.

« Il nous donne beaucoup d'expérience à la défense, il a gagné au cours des deux dernières années à Baie-Comeau et il amène un aspect physique intéressant qui sécurise tout le monde. Ça nous donne une défensive plus mature et ça nous aide énormément», vante Judes Vallée.

En cinq affrontements contre les Voltigeurs cette saison, le la ligue bleue du Phoenix n'a subi qu'un revers. Drummondville a également fait chou blanc à ses trois derniers matchs sur la route. Peu importe, le Phoenix n'a pas les moyens de tenir la victoire pour acquise jure son entraîneur-chef.

« On les a battus et on a bien joué, mais ils ont joué longtemps sans deux 20 ans, explique-t-il. Il leur manquait quelques éléments et avec l'entraîneur Martin Raymond il ne faut pas les prendre à la légère. C'est une équipe qui est épeurante un peu; qui travaille toujours très fort et fait en sorte que les matchs peuvent virer d'un bord comme de l'autre. »

La rencontre commence à 19 h. Le gardien partant sera dévoilé 2 h avant la mise en jeu initiale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer