Nouveau départ pour Laberge

Pascal Laberge... (Photo fournie par les Tigres)

Agrandir

Pascal Laberge

Photo fournie par les Tigres

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Même s'il est au tout début de son stage junior, Pascal Laberge sentait qu'il était mûr pour du changement et c'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'il a accueilli la transaction l'envoyant avec les Tigres de Victoriaville, quelques jours avant Noël.

«Je n'ai pas réussi à éclore là-bas (avec les Olympiques de Gatineau). J'obtiens une deuxième chance ici à Victoriaville», affirme-t-il sans détour.

Sans ouvertement jeter le blâme sur son ancien entraîneur-chef Benoît Groulx, le jeune espoir n'a pas de doute qu'il parviendra à mieux s'entendre avec Bruce Richardson, un instructeur qu'il connaît bien pour avoir remporté les grands honneurs de la Ligue de hockey midget AAA du Québec avec lui, pas plus tard que la saison dernière.

«C'est sûr que Benoît Groulx a son style particulier et que ça ne plaît pas à tout le monde, mais je ne peux pas mettre ça sur sa faute. Je me concentre sur le présent et je suis maintenant un Tigre à part entière», ajoute l'attaquant de 16 ans.

4 points en 2 matchs

Après avoir été rayé de la feuille de pointage au cours de ses quatre premiers départs avec les Tigres, Pascal Laberge semble avoir trouvé son rythme, engrangeant quatre points au cours de ses deux derniers matchs. Il semble avoir développé une chimie intéressante en compagnie de Samuel Blais et Mathieu Ayotte. Ils ont fait la pluie et le beau temps, mercredi soir face aux Voltigeurs de Drummondville et, la bonne nouvelle, c'est qu'ils seront tous de retour la saison prochaine.

«On joue bien ensemble, on se complète bien. Ils ont beaucoup de vitesse et je réussis à bien les alimenter», raconte-t-il.

Plus globalement, Laberge affirme se plaire à Victoriaville et avoir été bien accueilli par ses nouveaux coéquipiers. Il dit y avoir trouvé une famille et aimer l'esprit d'équipe y régnant. Tout semble en place pour connaître du succès, mais il refuse de se mettre trop de pression pour la saison en cours.

«Oui, c'est beaucoup de pression faire partie des meilleurs espoirs, mais je ne m'en mets pas trop pour cette année. Je vais me concentrer sur la saison prochaine, ce sera ma grosse année, l'année d'admissibilité au repêchage», explique Laberge.

Ce dernier croit également que les Félins formeront une équipe de premier plan au cours des deux ou trois prochaines années et que, même cette saison, ils seront en mesure de surprendre. Avec les dernières transactions, les Tigres forment l'une des équipes les plus jeunes de la LHJMQ avec une moyenne de 17,69 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer