Les Tigres remportent le duel de la 122

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Les Tigres de Victoriaville ont remporté un rare gain face à leurs rivaux de la 122, les Voltigeurs de Drummondville, jeudi soir au Colisée Desjardins. La rencontre aux allures de montagnes russes s'est soldée par la marque de 6-4.

Les Drummondvillois avaient pourtant entamé la rencontre de belle façon, retraitant au vestiaire avec une priorité de deux buts pour le premier entracte. Les Félins se sont toutefois ressaisis par la suite, inscrivant trois buts en moins de trois minutes dès la reprise.

«Nous n'avons pas paniqué, nous sommes demeurés positifs dans la chambre, nous nous sommes regroupés et nous avons démontré que nous avions du caractère», raconte l'entraîneur-chef des Tigres, Bruce Richardson.

Les Voltigeurs sont revenus de l'arrière quelques instants plus tard et les deux équipes se sont échangé un autre but avant que Mathieu Ayotte ne fasse finalement la différence dans le match avec son 6e de la saison. Il a complété son tour du chapeau dans un filet désert avec un peu plus d'une minute à disputer, scellant ainsi l'issue du match.

«Mathieu n'est peut-être pas le gars qui s'inscrit le plus au pointage, mais il joue du très bon hockey, sa production de ce soir le démontre. Il est aussi l'une des raisons pour quoi notre unité de désavantage numérique fonctionne aussi bien», encense Richardson.

Dans l'autre vestiaire, Louis Robitaille avait de bons mots pour ses jeunes Voltigeurs malgré la défaite. Ces derniers ont travaillé d'arrache-pied, mais commis quelques erreurs qui se sont avérées fort coûteuses.

«Nous n'avons pas fait beaucoup d'erreurs, mais nous avons fait des erreurs flagrantes et les Tigres ont réussi à la mettre dedans. Ils ont beaucoup de joueurs talentueux et ils ont capitalisé sur leurs chances de marquer», analyse-t-il.

Un dernier tour et puis s'en vont

Il régnait une certaine effervescence dans les vestiaires au cours de la rencontre opposant les deux rivaux du Centre-du-Québec. En plus d'être le dernier match avant la pause du temps des Fêtes, c'était également le dernier affrontement avant l'ouverture de la période des transactions. Certains patineurs ont ainsi fait leur dernier tour de piste avec leur équipe.

Parmi ceux qui risquent de changer d'adresse, il y a le vétéran Angelo Miceli. Même victime d'une blessure qui l'a empêché de marcher au cours des derniers jours, il a tenu à chausser les patins, probablement pour la dernière fois dans l'uniforme des Tigres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer