Les Voltigeurs de retour sur terre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) La séquence heureuse des Voltigeurs de Drummondville a pris fin au cours du week-end. Après avoir été blanchie par le Phoenix de Sherbrooke vendredi, l'équipe amoindrie de ses meilleurs éléments s'est fait battre 5-3 par les Olympiques, dimanche à Gatineau.

«Au cours des deux derniers matchs, nous n'avons pas travaillé aussi fort. Nous n'avons pas une équipe qui a beaucoup de talent offensif, nous nous devons donc d'aller dans les zones où ça fait mal pour créer des chances de marquer et nous ne l'avons pas assez fait», explique le leader des Rouges, Louis Robitaille, qui remplace Martin Raymond pendant son stage au sein d'Équipe Canada junior.

Les Voltigeurs ont connu toutes sortes de difficultés contre Sherbrooke et ils ont encore amorcé le match du mauvais pied, hier, concédant les trois premiers buts. La recrue Mathieu Sévigny, qui est l'un des meilleurs Drummondvillois sur la patinoire ces temps-ci, a creusé l'écart, avec moins d'une minute à faire à l'engagement initial, en marquant son quatrième pendant qu'un coéquipier était au cachot.

«Nous aurions peut-être pu mieux travailler, mais nous avons joué de malchance sur les trois premiers buts. Malgré tout, nous n'avons pas lâché, nous avons été en mesure de générer un peu plus d'offensive par la suite, nous sommes revenus dans le match, mais c'était trop peu trop tard», ajoute-t-il.

Les Voltigeurs ont obtenu quelques belles occasions de se rapprocher à un seul but au cours de la période médiane, mais se sont butés à un Brandon Whitney en grande forme. Inspiré par la performance de son gardien, Alex Dostie a inscrit un but qui a fait très mal aux Drummondvillois en début de troisième.

Duel de la 122

Les Voltigeurs tenteront de renverser la vapeur avant de tomber en pause pour la période des Fêtes, jeudi soir. Ils se rendront à Victoriaville pour y affronter les Tigres. Malgré la période de l'année, ils ne comptent pas faire de cadeaux.

«On s'attend à un autre test difficile. Les Tigres jouent très bien et sont bien dirigés. Il faudra travailler très fort et grafigner. Nous ne prendrons pas congé avant que celle-là soit terminée», conclut Robitaille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer