Les Sea Dogs domptent des Tigres amorphes

Matthew Highmore a marqué avec un peu plus... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Matthew Highmore a marqué avec un peu plus d'une minute à faire afin de donner la victoire aux Sea Dogs.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Matthew Highmore a marqué avec 72 secondes à faire et en a ajouté un deuxième dans un filet désert afin de permettre aux Sea Dogs de Saint John de remporter un gain de 3-1 sur les Tigres de Victoriaville dans le cadre d'une rencontre qui ne passera pas à l'histoire.

Preuve que même l'organisation des Félins se doutait qu'on n'aurait pas droit à un grand match présenté en milieu de semaine entre deux équipes de provinces différentes, elle avait décidé de vendre ses billets 5 $. Et les spectateurs ont été peu nombreux à se prévaloir de cette aubaine. Les conditions météorologiques n'aidant pas, seulement 1840 personnes ont franchi les tourniquets de l'amphithéâtre Gilbert-Perreault, une des foules les plus modestes de la saison.

Plusieurs Tigres ne se sont pas non plus tués à l'ouvrage et le seul moment de réjouissance de la maigre assistance est survenu en milieu de première période lorsque Ty Fournier a fait bouger les cordages. Cette priorité a tenu jusqu'en fin de deuxième lorsque Justice Dundas a nivelé la marque.

Même si son équipe a affiché beaucoup moins d'émotion qu'au cours du week-end, lorsqu'elle a vaincu coup sur coup les Remparts de Québec et l'Océanic de Rimouski, l'entraîneur-chef Bruce Richardson a refusé de mettre la faute sur le peu d'intérêt pour la rencontre.

« C'est une excuse. On peut dire qu'eux, ils ont voyagé quant à ça, affirme-t-il d'entrée de jeu. En fin de compte, on joue au hockey. C'est dans des situations comme celle-là, lorsqu'on est mercredi soir et qu'il fait mauvais dehors qu'on voit les vrais guerriers. »

Richardson s'est dit satisfait de son équipe dans l'ensemble. Ses Tigres n'ont donné que 25 lancers au filet et ils ont bénéficié de plusieurs chances de marquer. Samuel Blais a notamment raté plusieurs occasions de donner une priorité aux siens.

C'est dans cet état d'âme que les Victoriavillois se préparent pour un voyage qui les amènera à Chicoutimi et à Baie-Comeau ce week-end. « Nos victoires en Abitibi nous ont donné de la confiance et nous sommes optimistes pour le prochain voyage. Pour bien faire en série, tu te dois de gagner à l'étranger », répète-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer