Même sans DG, la vie continue chez les Tigres

Johnny Izzi... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Johnny Izzi

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Dans un monde idéal, le nouveau patron des Tigres de Victoriaville, Johnny Izzi, aura nommé le successeur de Yanick Jean au poste de directeur général d'ici le 20 décembre, date d'ouverture de la période des transactions de la LHJMQ. Il refuse toutefois de se mettre un échéancier.

« Nous sommes toujours dans le processus et il n'y a pas de date d'arrêtée. Le plus tôt sera le mieux, mais il est possible que le nouveau directeur ne soit pas nommé à temps pour la période des transactions », a averti le président.

D'ici là, les directeurs généraux qui ont des offres à formuler aux Tigres ou qui désirent s'enquérir de la disponibilité d'un joueur peuvent communiquer directement avec le président. Bien qu'il ne soit pas celui qui a la plus grande expérience du circuit Courteau, il est en constante communication avec le personnel hockey.

« Yanick avait eu des discussions avec certaines équipes et j'en ai eu aussi depuis qu'il est parti. Pour nous, c'est business as usual. Le club n'arrête pas de fonctionner parce que nous n'avons pas de directeur général. Mon numéro de téléphone est dans le bottin de la ligue et les autres équipes n'ont qu'à m'appeler. De toute façon, les Tigres, ce n'était pas un one man show », ajoute M. Izzi.

Le président affirme avoir reçu « quelques » curriculum vitae depuis l'annonce du départ de Yanick Jean et il semble y avoir de la qualité. L'un des principaux critères évalués lors de la sélection du prochain directeur général sera de dénicher une personnalité qui concorde avec la philosophie de l'équipe.

« Il faudra que ce soit un bon fit au sein de l'organisation comme Yanick Jean était un bon fit, continue l'homme d'affaires. La chimie est installée, il y a quelque chose de spécial avec cette équipe-là. Nous ne sommes pas 17e ou 18e au classement comme on nous le prédisait en début d'année. Nous tirons notre épingle du jeu et nous nous retrouvons entre la 6e et la 8e position ».

Cette dernière affirmation laisse présager que Johnny Izzi puisse être tenté de puiser au sein de sa propre organisation afin de trouver son nouveau directeur général. Parmi les noms avancés, il y a celui de l'adjoint de Yanick Jean, Daniel Fréchette, et celui du vice-président des opérations hockey, Carl Mallette. Le nom de l'ancien Cataracte Denis Francoeur a également été avancé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer