Les Tigres jouent de malchance

Chase Marchand... (Photo fournie)

Agrandir

Chase Marchand

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Les Tigres de Victoriaville ont disputé un bon match, dimanche soir au Colisée Desjardins, mais n'ont pas été en mesure de porter à huit leur nombre de gains à domicile. Victimes de malchances, ils se sont inclinés 3-2 face aux Huskies de Rouyn-Noranda.

«Je pense qu'on a joué une bonne partie de hockey. On a limité les chances de compter, on n'a pas donné beaucoup de lancers au filet, mais on a été malchanceux», analyse l'entraîneur-chef victoriavillois, Bruce Richardson.

Les Félins étaient en avant 2-1 et bénéficiaient d'une supériorité numérique lorsque le ciel leur est tombé sur la tête. Julien Nantel a profité d'un bond favorable pour filer vers Chase Marchand et créer l'égalité. Il s'agissait pour lui de son deuxième but de la rencontre et d'un dixième cette saison.

Puis, avec 17 secondes à faire à la rencontre, alors que tout le monde se préparait à disputer une période de prolongation, le tir d'Allan Caron s'est faufilé derrière le cerbère victoriavillois.

«Sur le troisième but, la rondelle a frappé le patin de (Mathieu) Ayotte devant le filet. Ça a surpris Chase. C'est un mauvais bon, ça arrive. Dans l'ensemble, je suis content de la façon dont nous avons joué. Ce n'est pas un manque de vouloir ou de travail», ajoute l'instructeur.

C'est la deuxième fois en autant de matchs que les Tigres connaissent des ratés au cours des 20 dernières minutes de jeu. Vendredi, face aux Screaming Eagles du Cap-Breton, ils avaient tenu le coup, notamment grâce au brio de Marchand. Selon Richardson, des ajustements sont à prévoir.

«Ce sera à nous de trouver pourquoi nous avons de la difficulté à mettre le dernier clou dans le cercueil en troisième période. Il faudra trouver un moyen de fermer les livres», signifie-t-il.

Les Victoriavillois comptent maintenant 13 victoires en 26 rencontres, ce qui leur confère le 9e rang au classement général de la LHJMQ. Ils bénéficieront d'une semaine complète de congé avant de se rendre en Abitibi pour y affronter les Huskies et les Foreurs de Val-d'Or, le week-end prochain. La présence du dur à cuire Julien Proulx est incertaine, ce dernier a quitté le match en milieu de première période et n'est pas revenu au jeu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer