Les Tigres tiennent le coup à Shawinigan

Yan-Pavel Laplante a encore une fois connu un solide... (Photo fournie)

Agrandir

Yan-Pavel Laplante a encore une fois connu un solide match contre les Cataractes, récoltant un but et une mention d'aide.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Les Tigres de Victoriaville ont joué avec le feu, mais ne se sont pas brûlés, dimanche soir à Shawinigan. En avant 4-1 après deux périodes, ils ont vu les Cataractes gruger l'écart, mais ont tenu bon, remportant un gain de 4-3.

«Ils ont tourné la rondelle pas mal en troisième et nous avons eu quelques crampes au cerveau qui leur ont permis de marquer deux fois. On aurait dit que les gars voulaient faire 5-1 et 6-1, alors que nous en avions suffisamment pour gagner. Ils manquent peut-être un peu de maturité. Nous avons toutefois bien fait en ne leur donnant pas trop de tirs de qualité et nous avons tenu le coup, c'est ce qui est important», analyse l'entraîneur-chef des Félins, Bruce Richardson.

Le plan de match des Victoriavillois était de connaître un fort début de rencontre afin de profiter de la fatigue des Cataractes, qui en étaient à un troisième duel en quatre soirs. Force est d'admettre qu'ils l'ont exécuté. Yan-Pavel Laplante et Antoine Marcoux ont marqué à 45 secondes d'intervalle en milieu de première, puis Nikita Li a inscrit son premier but dans la LHJMQ pour donner une priorité de 3-0 aux siens.

«Li joue du bon hockey et il affiche une belle progression. C'est un gars avec une belle attitude qui nous force la main et son sens du jeu est A-1. Ça va lui faire du bien, c'est sûr», ajoute l'instructeur.

Retours salutaires

Les Tigres semblent avoir mis derrière eux leur séquence difficile et sont de retour là où ils avaient laissé au début du mois d'octobre. Les retours au jeu de Carl Marois et Mathieu Ayotte ne sont certainement pas étrangers à ce retour à la normale.

«En leur absence, il y a des gars qui occupaient des chaises qu'ils n'étaient pas habitués d'occuper. Leur retour nous donne aussi plus de profondeur, les gars sont plus frais lorsqu'ils embarquent sur le jeu et prennent de meilleures décisions», affirme Richardson.

Le gardien de but Brandon Whitney semble également avoir retrouvé sa touche, lui qui n'a pas été l'ombre de lui-même depuis la blessure à la gorge qui a failli lui coûter la vie au printemps dernier. Fort de ses deux derniers gains, il arbore une fiche positive pour la première fois depuis 2012-13.

«Whitney est un gardien d'élite dans la LHJMQ. Il n'a pas eu l'occasion de garder beaucoup les buts au cours de son camp professionnel, alors on l'a fait jouer plusieurs matchs même si Chase Marchand a fait tout un travail en son absence. On voulait lui redonner confiance», mentionne l'entraîneur.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer