Halley a laissé sa marque

Philippe Halley... (Archives La Tribune)

Agrandir

Philippe Halley

Archives La Tribune

Partager

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Comme la comète du même nom, Philippe Halley n'aura fait que passer à Victoriaville et son règne en tant que capitaine de la formation n'aura duré que trois mois. Quoi qu'il en soit, le patineur originaire de Québec a laissé sa marque chez les Tigres de Victoriaville par sa fougue et sa détermination.

«Halley a pris les choses en main lorsque nous lui avons confié le titre de capitaine. Au lieu de baisser les bras après qu'on ait échangé (Phillip) Danault et (Troy) Vance, les gars se sont battus avec lui. C'est incroyable l'héritage que ce joueur-là laisse à l'organisation. Je suis certain qu'on va encore parler de lui dans quatre ou cinq ans», a indiqué l'entraîneur-chef des Félins, Yanick Jean.

Même avec un genou amoché, Halley a tenu à demeurer sur la patinoire afin d'aider les siens à prolonger leur série face au Drakkar de Baie-Comeau. Sur une jambe, force est d'admettre que ce dernier n'avait toutefois plus l'étoffe de celui qui a inscrit 40 buts en cours de saison.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer