Le Phoenix s'incline en quatre matchs

Deux buts en avantage numérique au début de la troisième période ont finalement... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partager

Pierre Turgeon
Pierre Turgeon
La Tribune

(Sherbrooke) Deux buts en avantage numérique au début de la troisième période ont finalement scié les jambes du Phoenix de Sherbrooke qui s'est incliné 5-2 mercredi soir. Ce quatrième revers de suite signifiait la fin de la première année d'existence du Phoenix qui a subi l'élimination en quatre matchs face au Drakkar de Baie-Comeau qui n'a finalement jamais été menacé dans cette série.

Quatre joueurs de 20 ans du Phoenix, Alexandre Comtois, Jacob Chouinard, Michael McNamee et Steve Lebel ont complété leur stage junior mercredi pendant qu'une volée de jeunes Phoenix apprenait le dur métier de hockeyeur en séries éliminatoires. Ce sera au moins cela d'acquis en vue de la saison prochaine.

Le vétéran Petr Straka (2-2) a une fois de plus dominé sur le plan individuel. Son coéquipier européen Valentin Zykov a aussi marqué deux buts tandis que Gabryel Boudreau a complété le pointage pour les vainqueurs. Denis Kamaev a été crédité des deux filets du Phoenix.

Pour la première fois de la série, le Phoenix a été le premier à s'inscrire à la marque lorsque Kamaev a réussi à pousser le retour d'un tir de Vincent Deslauriers derrière le gardien Philippe Cadorette. La priorité du Phoenix n'a toutefois pas duré très longtemps puisque moins de deux minutes plus tard, au moment où il ne restait que deux secondes à cette première période, Valentin Zykov nivelait la marque en avantage numérique...  Le Drakkar attaquait à 4 contre 3.

Chaque équipe a voulu s'imposer physiquement en commençant le match avec de solides coups d'épaule. Le Phoenix n'a pu profiter d'un avantage de deux joueurs pendant près d'une demi-minute. Son attaque à cinq a eu beaucoup de difficultés à s'installer en territoire du Drakkar. Jusqu'à la fin du premier vingt, le jeu a été souvent décousu. De part et d'autre, on cherchait plus à compléter ses mises en échec qu'on pensait à organiser l'attaque.

Les seuls buts ont été marqués dans les deux dernières minutes de jeu.

Le Drakkar a pris les devants 2-1 en période médiane, un engagement qu'il a une fois encore totalement dominé. Il a lancé 15 fois au but défendu par Jacob Chouinard pendant que le Phoenix n'obtenait que deux tirs au but.

Le défenseur Vladislav Lysenko a marqué son retour au jeu par quelques solides mises en échec dont une sur le vétéran Raphaël Bussières qui a mal paru... Une fois de plus, les joueurs du Drakkar, dont Bussières lui-même, puis Francis Turbide et Maxim Lamarche se sont mis à la poursuite de Lysenko qui a refusé d'entrer dans leur jeu.

Couverture complète dans La Tribune de jeudi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer