Le Phoenix échappe la dernière

Le Phoenix a conclu son camp d'entraînement avec... (Photo fournie)

Agrandir

Le Phoenix a conclu son camp d'entraînement avec une défaite de 4-0 contre les Voltigeurs de Drummondville lors de son dernier match préparatoire, disputé vendredi soir au Centre Marcel-Dionne.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Phoenix a conclu son camp d'entraînement avec une défaite de 4-0 contre les Voltigeurs de Drummondville lors de son dernier match préparatoire, disputé vendredi soir au Centre Marcel-Dionne.

Des revirements, des erreurs, de nombreuses batailles perdues : rien ne fonctionnait pour les Sherbrookois. « Les Voltigeurs ont travaillé beaucoup plus fort que nous, admet l'entraîneur Stéphane Julien. Je n'ai pas aimé notre niveau de compétition. Notre club était deuxième sur la rondelle. On ne pratiquait pas notre style de jeu. Ce n'était pas notre partie ce soir. »

Morgan Adams-Moisan a ouvert la marque dès le début de la partie en sautant sur une rondelle libre après avoir touché le poteau. Brendan Cregan a aussitôt accordé un deuxième but, cette fois à Carl-Olivier Dignard qui a tenté sa chance avec un angle restreint. Encore bien positionné, Adams-Moisan a ajouté un autre but à sa fiche en deuxième période. Et Bobby Lynch a inscrit le quatrième et dernier filet des Voltigeurs.

« On joue de mieux en mieux, estime pour sa part l'entraîneur des Voltigeurs, Dominique Ducharme. On a été constants. Notre jeu d'ensemble était meilleur que celui du Phoenix. On était agressifs en début de match et Olivier Rodrigue a été excellent devant le filet même si les chances de marquer de Sherbrooke étaient peu nombreuses. »

Rappelons que six des meilleurs joueurs du Phoenix manquaient à l'appel et trois du côté de Drummondville étant donné la tenue des camps d'entraînement dans la LNH.

Nicolas Poulin de retour

Nicolas Poulin a effectué un retour au jeu contre les Voltigeurs après s'être blessé à la cheville lors du premier entraînement. « Plus la partie avançait, plus il progressait. Il est en bonne forme physique et il amène une belle intensité », estime Julien.

« Je me suis senti bien. Je me suis entraîné pas mal au gym. Je ne ressentais pas de douleur. Je suis un peu déçu du résultat de la partie par contre. On perdait nos batailles à un contre un. On travaille fort durant les pratiques, mais on devra travailler encore plus fort durant les parties, surtout dans notre zone. »

Notons en terminant que Kevin Gilbert a subi une blessure à l'épaule et a dû quitter la rencontre.

« J'ai été obligé de remanier mes trios. J'ai fait jouer Samuel Poulin avec son frère Nicolas. J'ai bien aimé l'expérience et on verra si ce sera comme ça durant la saison », a noté Stéphane Julien.

Luke Green grièvement blessé

Lourde perte pour le Phoenix : Luke Green s'est blessé à l'épaule lors du camp d'entraînement des Jets de Winnipeg et ratera environ cinq à six mois d'activités. C'est donc dire que le Phoenix devra se passer de son défenseur étoile jusqu'au mois de février.

Green a encaissé une solide mise en échec et devra peut-être passer sous le bistouri. Ce qui oblige le directeur général du Phoenix, Jocelyn Thibault, à regarder toutes les options qui s'offrent à lui.

Comme la période de transaction est présentement fermée jusqu'aux Fêtes, le Phoenix devra se tourner vers ses joueurs affiliés pour combler la perte de Green. Sinon, Jocelyn Thibault a encore quatre jours pour signer un agent libre. « C'est une très mauvaise nouvelle pour nous et pour Luke. Notre défensive était déjà assez jeune. Et il est assez difficile de mettre la main sur un défenseur de qualité dans cette ligue par le biais d'une transaction. C'est certain qu'on ne pourra pas ajouter un aussi bon défenseur que Luke. On verra ce qui se présentera à nous et heureusement, on a de très bons jeunes défenseurs pour prendre la relève », souligne le DG.

« Pour l'instant, c'est pratiquement impossible d'ajouter du renfort. On a regardé vers l'Ontario et les joueurs disponibles ne nous intéressaient pas vraiment. On fera confiance aux défenseurs qui sont avec nous. On a sept défenseurs et sinon, il y a Jonathan Lortie ou Isaak Chateauneuf qui pourraient nous aider. »

La nouvelle a eu l'effet d'une réelle douche froide sur la tête des joueurs, qui voient l'un de leurs meilleurs joueurs tomber au combat. « On ne se le cachera pas, c'est une grosse perte, confie Nicolas Poulin. Avec Thomas Grégoire, il est notre meilleur défenseur. On pourra quand même se retrouver en bonne position pour les séries et on tentera de gagner un maximum de matchs d'ici son retour au jeu ».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer