Patrick Guay se fait remarquer chez les Cantos

Patrick Guay a été proclamé le joueur offensif... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Patrick Guay a été proclamé le joueur offensif par excellence de la dernière semaine dans la Ligue midget AAA du Québec.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Ce n'est pas le patineur avec le physique le plus imposant, loin de là, mais impossible de ne pas le remarquer. Partout où il a passé, Patrick Guay a fait tourner les têtes et s'est surtout moqué de ceux qui le disaient trop petit, trop frêle. Après seulement deux parties avec les Cantonniers de Magog, Guay se comporte déjà comme un géant.

Celui qui sera honoré aujourd'hui avant le match opposant les Cantonniers aux Lions du Lac St-Louis pour avoir été proclamé le joueur offensif par excellence de la dernière semaine dans la Ligue midget AAA du Québec se souviendra longtemps de ses débuts dans ce circuit.

« Une première partie dans le midget AAA, ça se vit une seule fois. Briser la glace avec quatre points, c'est certain que ça demeurera longtemps dans mes souvenirs, mentionne celui qui a ajouté deux passes deux jours plus tard pour une récolte de six points en deux rencontres. Mais je ne m'attarde plus à ça. L'important, c'est le prochain match. »

D'autant plus que le hockeyeur de Magog risque d'être un joueur sous haute surveillance pour le reste de la campagne. « Ça ne me dérange pas tellement parce que je suis habitué à ce traitement. Mon travail consiste à amener sur la glace ce que je fais le mieux à chacune de mes présences. Le hockey, c'est un sport d'équipe. On dépend tous de nos coéquipiers qui nous entourent. C'est comme ça qu'une équipe connaît du succès. Ça prend la contribution de tous les gars en uniforme », poursuit le numéro 10 des Cantos.

Le patin

Par son élégance et sa façon de se déplacer, Patrick Guay est ni plus ni moins qu'artiste sur la glace. Il a plus d'un tour dans son sac pour porter un dur coup à l'adversaire et souvent de façon spectaculaire. Pourtant, le jeune homme ne tient rien pour acquis et cherche constamment à s'améliorer.

« Je ne néglige aucun aspect de mon jeu. Je vise toujours à devenir meilleur. J'ai des choses à améliorer comme tout le monde, mais je travaille aussi sur mes points forts. Cet été avec mon père, nous avons mis l'emphase sur mon patin pour prendre de la force, de la vitesse. Je vois déjà une énorme différence entre la fin de la dernière saison et maintenant. Dans le hockey d'aujourd'hui, tout tourne autour du patin si on veut avancer et gravir les échelons », fait-il valoir.

Guay et ses coéquipiers retrouveront leurs partisans cet après-midi à l'aréna de Magog avec le passage des Lions du Lac St-Louis. Guay a vu que l'entraîneur Félix Potvin avait manifesté un certain mécontentement en dépit du départ parfait de l'équipe. « C'est lui le patron et on doit jouer comme il l'entend. En toute franchise, c'est vrai que nous n'avons pas encore disputé 60 bonnes minutes de jeu dans nos deux victoires. Il faut se défaire de cette mauvaise habitude. Nous sommes encore en apprentissage, mais ce n'est pas une raison pour manquer à notre premier devoir qui consiste à travailler sans relâche de la première à la dernière minute », a déclaré Guay.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer